Goran Bezina veut retrouver la NHL
Actualisé

Goran Bezina veut retrouver la NHL

Les Mondiaux de hockey débutent demain à Riga. En Lettonie, la Suisse visera les quarts de finale. Défenseur de Ralph Krueger, Goran Bezina ambitionne un retour en NHL!

«Après nos victoires olympiques contre le Canada et la République tchèque, la cote des internationaux helvétiques tend clairement à augmenter, raconte le Valaisan. Après Turin, plusieurs clubs de NHL m'ont contacté. Ils se sont montrés intéressés à m'engager. Si je réussis mes Mondiaux, mes chances d'évoluer de nouveau outre-Atlantique sont bien réelles. A 27 ans, je suis prêt à tenter une nouvelle aventure (n.d.l.r.: lors de la saison 2003-2004, le natif de Split avait disputé trois rencontres avec les Coyotes de Phoenix).»

Après des JO réussis, notre équipe nationale visera une place dans le top 8, «même si, personnellement, je jouerai pour atteindre la finale, lance Goran Bezina. Arrêtons de nous contenter d'une qualification pour les quarts de finale. Soyons ambitieux! On peut battre n'importe qui!»

Certitude: en cas de succès face aux «petites nations» de cette poule B, les Helvètes pourront évoluer en confiance face à la Suède et lors de leurs rencontres de la seconde phase. «Après trois semaines d'une préparation soutenue et deux jours de repos, nous sommes prêts», prétend le défenseur de Genève-Servette.

Paul Di Pietro, Patrick Fischer, Marcel Jenni et Olivier Keller absents, la Suisse risque de connaître quelques difficultés en supériorité numérique. «Aux JO, notre power-play nous a permis d'inscrire quelques gros buts. Actuellement, on performe moins», corrobore Bezina. Dans ce contexte, l'arrivée de Mark Streit nous fera beaucoup de bien. Je suis confiant, même si je dois admettre que la défaite concédée en amical, contre la Lettonie, nous évitera d'attraper la grosse tête!»

Même si la Nati semble manquer d'un peu d'expérience internationale, le Montheysan a foi en ses coéquipiers. «Les jeunes (n.d.l.r.: dont les Chaux-de-Fonniers Thomas Deruns et Kevin Romy) nous amènent du sang neuf et pas mal de fougue. Ils veulent bousculer notre hiérarchie interne, c'est de bonne guerre. A nous, les anciens, de nous accrocher.»

David Cherix

Ton opinion