Actualisé

Gordon Brown, star de la convention du Labour

BOURNEMOUTH, Angleterre - Le Premier ministre britannique Gordon Brown réunira dimanche sa toute première convention annuelle du Labour en tant que chef du parti, dont il pourrait profiter pour annoncer la tenue d'élections générales anticipées.

Le successeur de Tony Blair a le vent en poupe après avoir fait preuve de leadership lors les crises qui sont intervenues depuis sa prise de fonctions en juin dernier: les sondages lui sont très favorables, alors que son rival de l'opposition conservatrice David Cameron se situe à un niveau historiquement bas.

Les problèmes qui se profilent cependant à l'horizon dans les domaines de l'immobilier et des marchés financiers pourraient donc l'inciter à cueillir rapidement les fruits de sa popularité en convoquant des élections anticipées. Aucune échéance électorale n'est requise avant la mi-2010.

Le Parti travailliste est prêt pour une élection en octobre si M. Brown le souhaite, a déclaré samedi au journal «The Guardian» le coordinateur de campagne du Labour, Douglas Alexander.

Un scrutin anticipé lancerait une campagne d'un mois et forcerait du coup le Parti conservateur à annuler sa propre convention, qui doit avoir lieu la semaine prochaine.

La réaction pondérée de M. Brown après les attentats terroristes déjoués de Londres et de Glasgow durant les premiers jours de son mandat, en juillet dernier, mais aussi ses initiatives sur la scène internationale, ont été appréciées par l'opinion, à en croire les sondages.

Une enquête réalisée par ICM et publiée mercredi accordait une cote de popularité de 55% au Premier ministre, contre 37% à M. Cameron. Le Parti travailliste, devancé par les Conservateurs dans presque chaque sondage depuis l'élection de 2005, se situe désormais à cinq à huit points au-dessus des Tories. AP

David Stringer

mgh/v14 (ap)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!