Actualisé 16.10.2008 à 23:30

Sion (VS)«Gorki, c'est un peu comme dans les feuilletons télé»

La Compagnie du Passage joue «Les Estivants» du Russe Maxime Gorki.

de
Myriam Genier

Au lieu du calme escompté, des bourgeois en vacances dans leur résidence secondaire affrontent coups de théâtre et révélations qui vont les mettre face à la vacuité de leur existence. «Les personnages ont réussi socialement, mais leur vie n'est pas celle qu'ils voulaient; ils n'ont pas la force de réagir. Ils font la fête, disent des blagues pour ne pas voir la réalité en face», explique le metteur en scène, Robert Bouvier.

Pour incarner ces âmes en peine, quinze comédiens, dont Laura Benson et Natacha Koutchoumov, jouent dans une traduction d'André Markowicz de cette pièce résolument moderne, même si elle date de 1904 et qu'elle reste liée au contexte politique de la Russie d'alors.

«Le rôle des femmes est très moderne. Gorki parle de leur aspiration à ne pas être uniquement l'épouse de leur mari. La pièce a un rythme soutenu, avec des scènes courtes qui s'enchaînent, un peu comme dans les feuilletons à la télé», note Robert Bouvier. Mais ici la réflexion est profonde.»

Théâtre de Valère, ve 17, 20 h 15. En création ce vendredi à Sion, la pièce partira ensuite en tournée en Suisse. Dates de la tournée: www.compagniedupassage.ch

Théâtre de Valère, ve 17, 20 h 15. En création ce vendredi à Sion, la pièce partira ensuite en tournée en Suisse. Dates de la tournée: www.compagniedupassage.ch

Théâtre de Valère, ve 17, 20 h 15. En création ce vendredi à Sion, la pièce partira ensuite en tournée en Suisse. Dates de la tournée: www.compagniedupassage.ch

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!