Hockey sur glace: Gottéron battu à Bienne, Lausanne et Ajoie gagnent, pas Genève 

Publié

Hockey sur glaceGottéron battu à Bienne, Lausanne et Ajoie gagnent, pas Genève 

Le HC Bienne a battu Fribourg-Gottéron (3-0), le LHC a gagné à Kloten (2-3 tab), Ajoie a battu Langnau (1-0) et Genève s’est incliné à Lugano (4-3 tab). 

La joie des Biennois après le 3-0.

La joie des Biennois après le 3-0.

Urs Lindt/freshfocus

Cela se complique pour Fribourg-Gottéron, battu par le HC Bienne vendredi dans le Seeland (3-0). Les Dragons, qui tentent de défendre leur sixième place significative de qualification directe pour les play-off, vont recevoir Rapperswil (3e) samedi, avant de se déplacer à Zoug mardi pour un duel de tous les dangers contre les doubles champions de Suisse (7es, 3 points de retard et un match en moins).

À Bienne vendredi, l’équipe de Christian Dubé n’a pas ménagé ses efforts, mais elle a tout de même donné l’impression de brasser de l’air et de patiner dans le vide. Le Finlandais Jere Sallinen (16e, 1-0 et 27e, 3-0) et Yanick Stampfli (24e, 2-0) – un défenseur aligné en attaque en l’absence de Luca Hischier et Luca Cunti (blessés) – ont placé le HCB en position de force avant la mi-match.

Devant les filets seelandais, il est certain que le gardien finlandais Harri Säteri avait la mitaine bouillante. Les Dragons, probablement, aurait pu être bien mieux payé si le portier finlandais n’avait pas sorti le grand jeu. Comme sur cette interminable séquence à 3 contre 5 (30e), lorsque les Biennois et leur gardien ont été héroïques durant 98 secondes en double infériorité numérique. Le Suédois Marcus Sörensen a manqué la cage vide, puis Ryan Gunderson a touché le montant. Les Seelandais ont finalement réussi à «tuer» cette double pénalité et à se dégager pour de bon dans une ambiance assourdissante!

Si les Biennois sont bien installés au deuxième rang du classement avec huit unités d’avance sur Rapperswil, Fribourg-Gottéron devra élever son niveau de jeu s’il entend éviter de basculer du mauvais côté de la barre. Les Dragons seront de retour à la maison samedi, contre Rapperswil, et une victoire est attendue. Sauf que sur leur patinoire, les joueurs de Dubé viennent de perdre cinq matches consécutifs…

Le Lausanne HC s’impose et retrouve enfin le top 10

Ken Jäger et les Vaudois reviennent avec deux points de Kloten (ici Juha Metsola).

Ken Jäger et les Vaudois reviennent avec deux points de Kloten (ici Juha Metsola).

Freshfocus

Le LHC a poursuivi victorieusement sa mission «qualification pour les pré play-off» en décrochant un troisième succès consécutif à Kloten. Contre un concurrent direct, les Vaudois se sont imposés aux tirs aux buts (2-3) et retrouvent ainsi le tant convoité 10e rang.

Un poteau de Jäger dès la 25e seconde et une ouverture du score concédée sur la première réelle occasion des Aviateurs (10e) – Aaltonen a bondi sur un puck qui traînait dans le slot en power play –, l’entame de partie avait de quoi être frustrante pour le Lausanne HC à la Stimo arena. En d’autres temps cette saison, il se serait d’ailleurs probablement écroulé. Mais la confiance accumulée récemment avec huit victoires lors des dix dernières et la stabilité dans l’alignement, le même pour la troisième fois consécutive, ont permis aux Lions de ne pas perdre pied.

À la 14e minute, Maillard a profité d’un excellent préparatoire de Bozon pour pousser la rondelle au fond des filets. 59 secondes plus tard, c’est Riat, grâce à son premier but en neuf matches, qui a donné l’avantage aux siens avec un brin de réussite. L’envoi de l’attaquant a heurté la jambe de Nodari avant de tromper Metsola.

Aussi solide défensivement qu’à l’accoutumée, la formation de Geoff Ward n’a pas concédé la moindre chance nette de marquer entre la 10e et la 32e minute.

À cet instant, et malgré trois opportunités galvaudées en supériorité numérique, on s’imaginait que le LHC allait tenir comme mardi à Davos. Meyer en a décidé autrement. Trouvé seul de slot par le virevoltant Ang, l’international helvétique a égalisé en allumant la lucarne de Laurikainen à bout portant (32e). Kloten s’est ensuite montré plus pressant et aurait même pu rejoindre le vestiaire avec une longueur d’avance si Ang et Faille avaient mieux négocié un 2 contre 0 (39e).

En raison du score de parité et de l’importance de cette rencontre, l’ultime période a été crispante. Si Lausanne a bénéficié de quelques occasions entre la 40e et la 45e, c’est bien le néo-promu qui a été le plus proche de prendre l’avantage (but annulé à la 55e).

Audette n’ayant pas pu délivrer le LHC sur son échappée (63e), les deux concurrents directs ont dû se départager aux tirs aux buts. Dans cet exercice, seul Riat a trouvé la faille pour offrir un succès capital et plutôt mérité aux Vaudois.

Dimanche à la Vaudoise aréna, les Lions accueilleront Ambri, vaincu vendredi en prolongation contre Davos, pour un match couperet où les trois points permettraient de se rapprocher encore plus du bonheur.

Même diminué, Ajoie fait plier Langnau

Damiano Ciaccio a maintenu sa cage vierge.

Damiano Ciaccio a maintenu sa cage vierge.

Freshfocus

Lors d’une confrontation aux allures de répétition générale avant les play-out, le HC Ajoie, qui retrouvait son public vingt jours après son succès remporté en prolongation face au LHC, a pris la mesure de Langnau pour la troisième fois de la saison. Bien que le plus souvent mis sous pression dans son camp de défense et peu menaçant en zone offensive, le dernier de National League s’est imposé grâce à une réussite attribuée à Guillaume Asselin en fin de période médiane.

Les Tigres de l’Emmental abattaient vendredi soir une carte importante, pour ainsi dire décisive dans la lutte qu’ils mènent pour éviter la 13e place. S’ils souhaitaient ne pas devoir refaire le voyage de Porrentruy dans moins de trois semaines, alors il leur fallait absolument quitter la cité bruntrutaine les poches pleines.

Un impératif pour eux, ce d’autant plus que le collectif qui leur faisait face était affaibli. En défense, le HCA s’est présenté sans deux de ses pièces maîtresses blessées, Kevin Fey (dos bloqué) et Bastien Pouilly (pied cassé). Devant, il a dû composer sans Jonathan Hazen (suspendu) et Philip-Michaël Devos (légèrement blessé). Si l’absence du Top scorer se voulait avant tout préventive et ne semble pas susciter de vives inquiétudes quant aux échéances à venir, c’est malgré tout la première fois en huit années passées en Ajoie que le centre québécois a été obligé de renoncer pour des raisons physiques.

C’est la première fois également que les hockeyeurs jurassiens se retrouvaient orphelins, dans le même match, de leur paire québécoise. Avec une fraction étrangère réduite à quatre hommes et l’attaquant Matteo Romanenghi placé dans le deuxième duo défensif aux côtés d’Anthony Rouiller, les Ajoulots ont tenu un score nul et vierge pendant plus d’une demi-heure. Ils sont toutefois passés par des moments de souffrance, dans le premier mais aussi dans le deuxième tiers, que les visiteurs ont assez clairement dominés.

Ils n’ont dû qu’à la vigilance de Damiano Ciaccio, auteur notamment d’un arrêt photo de la mitaine devant Harri Pesonen (24e), d’avoir franchi la mi-match sans retard à éponger. Un peu comme trois semaines plus tôt face à Lausanne, l’équipe de Julien Vauclair a ouvert la marque contre le cours du jeu. Sur un centre venu de la gauche de Fabio Arnold, un bout d’équipement de Guillaume Asselin, promu Top scorer vendredi, ou de Cody Eakin a dévié la rondelle au fond des filets gardés par Boltshauser (36e).

Cette ouverture n’a pas pour autant fait oublier les maux qui gangrènent le jeu jurassien ces temps, soit un manque de panache offensif assez évident. Cet avantage a d’ailleurs bien failli ne tenir que trois minutes. Coupable d’une faute sur Nolan Diem qui se présentait face à lui, Ciaccio n’a pas eu grande peine à repousser le penalty, peu convaincant, de Pesonen (39e).

Langnau, tout compte fait bien léger pour un duel de cet enjeu, n’est jamais parvenu à gommer son handicap, malgré deux autres grosses chances pour son Top scorer finlandais. De son côté, Ajoie n’a pas réussi à prendre ses distances, malgré cinq minutes de supériorité numérique offertes en fin de match (charge à la tête de Schilt sur Vouillamoz). Samedi, il se rendra à Berne pour son avant-dernier déplacement de la saison régulière. Avec Hazen, mais certainement sans Devos.

Genève Servette battu au bout du suspense

Les Genevois (ici Roger Karrer) ont chuté sur la glace de Lugano (ici Kris Bennett).

Les Genevois (ici Roger Karrer) ont chuté sur la glace de Lugano (ici Kris Bennett).

Freshfocus

Ge/Servette n’est pas parvenu à effacer l’affront du 13 janvier dernier. Un gros mois après s’être écroulée de manière impressionnante contre Lugano aux Vernets (défaite 4-7 après avoir pourtant mené 3-0), la formation de Jan Cadieux s’est à nouveau inclinée face aux Bianconeri (4-3 tab) vendredi soir sur la glace tessinoise. Avec désormais cinq points d’avance sur Bienne, les Aigles perdent quelques plumes en tête du classement de National League.

Battus pour la troisième fois depuis le retour de la pause internationale, les Genevois ont perdu une séance de tirs au but de très grande qualité lors de laquelle neuf tentatives ont terminé au fond des filets. Le top scorer tessinois Granlund a inscrit la réussite décisive.

Avant ce dénouement quelque peu malheureux, Ge/Servette n’avait pas réussi son meilleur match de la saison. Mais il avait su se montrer redoutable en power play – le meilleur de la Ligue – en marquant à deux reprises grâce à Filppula (17e, 1-1) et Praplan (21e, 1-2). Plus opportuniste et efficace devant la cage adverse, le GSHC avait trompé une troisième fois un Koskinen à nouveau à la peine (21 arrêts) grâce à Smirnovs (31e, 2-3).

Les Aigles, contraints de se présenter à la Cornèr Arena avec Winnik titularisé en défense en raison des nombreuses absences, ont donc dû se contenter d’un seul point à cause de l’égalisation d’Alatalo (37e, 3-3). Vatanen, dispensé du long déplacement en direction du Tessin, et ses partenaires auront à cœur de rebondir samedi soir (19h45) lors de la réception de Zurich.

(CYP/RST/JBO/CGE)

Ton opinion

4 commentaires