National League: Gottéron fait tomber le leader biennois
Actualisé

National LeagueGottéron fait tomber le leader biennois

Les Dragons ont remporté leur premier succès de la saison en s'imposant à Bienne. Genève s'est imposé face au champion zurichois et le LHC a perdu à Lugano.

par
Sport-Center
Andrei Bykov (en blanc à gauche) a donné l'avantage décisif à son équipe.

Andrei Bykov (en blanc à gauche) a donné l'avantage décisif à son équipe.

Keystone/Peter Schneider

Tout semblait sourire aux Biennois après les deux réussites de Robbie Earl (7e) et Damien Riat (19e). Les hommes de l'entraîneur Antti Törmänen se sont même permis le luxe de galvauder un paquet d'occasions en première période, à l'image de l'attaquant Mike Künzle. Les réflexes du gardien Reto Berra - mais aussi le sursaut d'orgueil des Dragons en deuxième période - ont plongé le HC Bienne dans le doute.

Les Fribourgeois en ont profité pour combler leur retard. Nathan Marchon (31e, 1-2) puis Julien Sprunger, auteur de son premier but de l'exercice (32e, 2-2) ont permis à FR Gottéron de recoller au score en l'espace de 104 secondes. En troisième période, Andreï Bykov a donné un avantage décisif aux Dragons (45e, 2-3). FR Gottéron a enfin gagné après trois défaites de rang et un début de championnat très compliqué tandis que le HC Bienne a concédé son premier revers de l'exercice...

Servette s'offre le scalp du champion

Les Vernets ont vibré comme au bon vieux temps, avec des Grenat qui ont joué avec leur courage légendaire en posant leur gros coeur sur la glace. Privés de leurs deux étrangers (Bouma et Wingels), les Aigles étaient forcément promis à l'enfer face à un adversaire de cette qualité. Mais devant leur public, avec un Robert Mayer royal, les Aigles ont fait mieux que de se défendre, en jouant leur jeu, avec hargne et courage.

C'est avec beaucoup de solidarité, disciplinés, que les Genevois se sont offerts le scalp du champion en titre, souvent dans ses petits patins. Avec une première ligne composée de Hollenstein, Bodenmann et Cervenka, il y avait pourtant du lourd à Zurich, de quoi donner le vertige. Mais heureusement pour les Servettiens, la grosse armada de Serge Aubin, appelée à tout écraser sur son passage, est encore en rôdage. A moins que ce ne soit de la suffisance. Comme le 25 octobre dernier face à Bienne, les guerriers de McSorley ont réussi ce bel exploit avec seulement leurs deux seuls mercenaires (Fransson et Tömmernes) en défense.

C'est en power-play, grâce à la patte de l'artiste Kevin Romy (de retour), que Ge/Servette s'est ouvert le chemin du succès. Le coup d'oeil de l'ancien capitaine permettait à Jérémy Wick de lancer le match très tôt, à la 7e minute, bien placé devant Flüeler. Ce but devait donner des ailes à des Aigles déchaînés qui auraient pu regretter d'avoir manqué tant d'occasions et leur manque de réussite lorsque Chris Baltisberger a égalisé (37e). Mais il était écrit que ce Servette-là sait se faire violence quand la situation l'exige. C'est Tanner Richard, servi par Rubin, qui a donné la victoire aux Grenat, qui prendront la route ce samedi matin pour Ambri l'esprit plus serein.

Lausanne tombe en quatre minutes

Lausanne a tenu une demie heure à Lugano. Mais Sannitz (30e, 2-1) et Loeffel (34e, 3-1) ont mis fin aux espoirs des visiteurs. Jusqu'à ces deux réussites, le Lausanne HC regardait Lugano droit dans les yeux. Après l'égalisation de Zannger (7e), ce sont même les visiteurs qui se sont créé les meilleures occasions. Mais Merzlikins, le gardien tessinois, a fait les arrêts nécessaires pour permettre à son équipe de rester dans le match.

Tout l'inverse de Boltshauser, son vis-à-vis lausannois. Pour sa première titularisation sous le maillot lausannois, l'ancien gardien de Kloten n'a pas démérité. Problème? Il n'a pas sorti les arrêts nécessaires au moment où son équipe en avait besoin. Dans ces conditions, il était difficile pour le LHC de retraverser le Gothard avec une victoire dans la soute à bagages malgré une belle fin de match. Les Vaudois sont revenus à 3-2 par Bertschy puis à 4-3 par Herren. Mais insuffisant pour passer l'épaule en fin de match malgré une énorme poussée lors des dernières secondes.

Les hommes de Ville Peltonen pourront bénéficier d'un jour de congé avant de recevoir Zoug dimanche (15h45), dans leur antre de Malley 2.0. Face à l'une des équipes en forme de ce début de saison, Lausanne devra éviter les petits passages à vide qui coûtent plus cher que face à Genève-Servette ou Fribourg Gottéron, deux équipes que les Lions ont facilement battu.

Ton opinion