Actualisé 25.03.2012 à 13:52

Hockey - LNA play-off

Gottéron s'accroche en gagnant à Berne

Fribourg a gagné le droit de poursuivre sa saison. Gottéron a battu Berne 2-1 tab dans l'acte IV de la demi-finale des play-off de LNA samedi dans la capitale. Les Ours ne mènent plus que 3-1 dans la série.

de
Jean-Philippe Pressl-Wenger, Fribourg
Huet s'interpose face au topscorer bernois Ritchie.

Huet s'interpose face au topscorer bernois Ritchie.

Les spécialistes ont d'abord fait les gros yeux, et la patinoire a grondé. Retranchés dans leur zone défensive, les Dragons ont monopolisé le palet, sans prendre d'initiative, durant les cinq premières minutes du match. «Berne est une équipe qui attend calmement ses chances», a tenté d'expliquer Huet, l'ange gardien fribourgeois. Un peu plus loin, le topscorer Julien Sprunger en a rajouté une couche. «Dans le dernier match, ils nous ont attendus. On s'est engagés pour les presser et nous avons encaissé but sur but, a rappelé l'attaquant international. C'était leur tour. On voulait déranger, et à voir la réaction du public, on a réussi notre coup.»

La motivation de la Ligue

Savoir qu'une défaite hier avait pour conséquence la fin de leur saison, les Fribourgeois se sont battus 80 minutes avec, chevillée au corps, l'énergie du désespoir. Une autre motivation a également donné les forces nécessaires aux Dragons pour tenir : les agissements des décideurs de la Ligue. «On a appris qu'ils planifiaient déjà le début de la finale pour jeudi…, a souri Sprunger. Mais on est encore là.»

Il faudra, pour que Fribourg réalise l'extraordinaire exploit de remporter la série après avoir été mené 3-0, qu'il s'impose sur sa glace. Lorsque l'on a posé la question au coach Hans Kossmann sur le moyen d'y parvenir, celui-ci n'a pas hésité avant de lancer : « il faudra travailler comme des fous, comme ce soir. Nous avons eu notre meilleure phase dans les cinq dernières minutes du temps réglementaire, et ensuite, en prolongation, la précision a manqué, a analysé le technicien. La fatigue se fait sentir dans les deux camps.»

Huet en symbole

Au-delà de la victoire, au final méritée (Gamache et Loeffel auraient pu classer l'affaire dans le temps réglementaire si leurs envois n'avaient pas trouvé le cadre des buts de Bührer), une mention spéciale est à décerner à Cristobal Huet. Le Français a simplement été énorme. Battu sur le premier tir du match, il a ensuite fermé la porte. Son arrêt déterminant en prolongation face à Pascal Berger restera comme le symbole du refus de capituler d'une phalange de légionnaires fribourgeois de loin pas encore prête pour le sable chaud.

Berne- Fribourg Gottéron 1-2 tab (1-1 0-0 0-0 0-0)

PostFinance Arena. 17 131 spectateurs (guichets fermés). Arbitres: Eichmann/Stricker, Kaderli/Wüst. Buts: 7e Dumont (Pascal Berger, Ritchie) 1-0. 9e Tristan Vauclair (Loeffel/à 4 contre 5 !) 1-1. Tirs au but: Ritchie -, Benny Plüss -; Pascal Berger -, Hasani; Philippe Furrer -, Sprunger -; Reichert -, Gamache 0-1.

Pénalités: 7 x 2' + 10' (Froidevaux) contre Berne, 11 x 2' contre Fribourg Gottéron. Topscorers PostFinance: Ritchie; Sprunger.

Berne: Bührer; Kwiatkowski, Philippe Furrer; Jobin, Hänni; Kinrade, Beat Gerber; Höhener; Pascal Berger, Ritchie, Dumont; Bertschy, Martin Plüss, Rüthemann; Caryl Neuenschwander, Gardner, Vermin; Scherwey, Froidevaux, Reichert; Adrian Brunner.

Fribourg Gottéron: Huet; Loeffel, Barinka; Heins, Birbaum; Ngoy, Abplanalp; Lukas Gerber, Collenberg; Rosa, Dubé, Gamache; Hasani, Brügger, Knoepfli; Sprunger, Bykov, Benny Plüss; Cadieux, Lüssy, Tristan Vauclair.

Notes: Berne sans Déruns, Roche, Lötscher (blessés), Dominic Meier, Morant ni Vigier (surnuméraires); Fribourg Gottéron sans Jeannin, Botter (blessés), Afanasenkov ni Mondou (étrangers surnuméraires). Tirs sur les montants: 59e Gamache, 60e Loeffel.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!