LNA: Gottéron s'est contenté de deux accélérations
Actualisé

LNAGottéron s'est contenté de deux accélérations

Bien que privés de leur leader Shawn Heins, mardi, les visiteurs n'ont pas eu à forcer leur talent pour s'imposer 2-0 à Bienne.

par
Cyrill Pasche
Bienne
Le Tchèque Pavel Rosa (à g.) a scellé le score sur une action foudroyante en début de deuxième tiers.

Le Tchèque Pavel Rosa (à g.) a scellé le score sur une action foudroyante en début de deuxième tiers.

A l'image de son capitaine Sandy Jeannin, Gottéron a géré. Tout simplement. Sans trembler. Sans donner un coup de patin de trop. En accélérant le jeu juste quand il le fallait. Sans plus. Car il n'en fallait pas davantage pour venir à bout d'un HC Bienne certes bourré de bonnes intentions, mais dont les moyens étaient limités, hier soir.

Amputés de six titulaires, les Seelandais n'avaient pas les arguments pour lutter contre une équipe fribourgeoise en pleine confiance.

Shawn Heins suspendu provisoirement par la ligue, les Fribourgois s'en sont remis à la science du jeu de leur vétéran Sandy Jeannin, venu donner un coup de main en défense pour l'occasion. Cristobal Huet, le gardien format NHL, s'est chargé du reste.

En face, les offensives seelandaises étaient bien trop timides pour empêcher Gottéron de remporter son huitième succès en neuf sorties. Cueillis à froid par des Fribourgeois opportunistes, les Biennois ont payé au prix fort leur début de deuxième tiers-temps calamiteux. Le hockey est un jeu simple, finalement. Sans forcer leur talent, les Fribourgeois l'ont bien fait comprendre à leurs adversaires bernois.

Notes:

Stade de glace: 4599 fans.

Arbitres: Küng/Massy.

Buts: 21e Plüss (Sprunger, Loeffel/à 5 contre 4) 0-1. 22e Rosa (Gamache, Jeannin) 0-2.

Bienne: Berra; Fröhlicher, Kparghai; Wellinger, Gossweiler; Huguenin, Steinegger; Grieder; Ehrensperger, Peter, Lauper; Spylo, Miéville, Wetzel; Haas, Bordeleau, Beaudoin; Gerber, Leuenberger.

Fribourg: Huet; Loeffel, Barinka; Ngoy, Abplanalp; Jeannin, Collenberg; Barbezat; Rosa, Hasani, Gamache; Sprunger, Bykov, Plüss; Cadieux, Botter, Vauclair; Brügger, Lüssy, Knoepfli.

Net et sans bavure

En supériorité numérique, la ligne de pa­rade fribourgeoise n’a eu besoin que de 19 secondes pour ouvrir la marque au tout début de la deuxième période. Loeffel, Sprunger et Plüss, à la conclusion. Dans un filet désert : tic, tac, toe. Une action d’école. 51 secondes plus tard, Rosa, mis sur orbite par Gamache, n’a pas tremblé au moment de doubler la mise. Suffisant pour Fribourg.

Hans Kossmann (Fribourg-Gottéron): «A mon sens, les deux buts annulés en deuxième période l’ont été de manière litigieuse. Mais malgré cela, mon équipe n’a pas paniqué et a su gérer le match. Nous nous sommes créés un grand nombre d’occasions, et il ne nous a pas manqué grand-chose pour marquer plus que deux buts ce soir. De l’autre côté de la patinoire, Cristobal Huet a livré un grand match.»

Sandy Jeannin (Fribourg-Gottéron): «Ce n’est pas la première fois que j’évolue au poste de défenseur. J’essaie simplement de faire tout mon possible pour aider l’équipe.»

Kevin Schläpfer (Bienne): «Je suis mécontent, car mon équipe n’a pas montré d’émotions. Nous avons réalisé un très mauvais deuxième tiers-temps. Je suis d’autant plus déçu car après la première période, je pensais que nous tenions le match par le bon bout. La pénalité inutile qui est à l’origine du premier but fribourgeois nous aura coûté très cher.»

Ton opinion