Evan Rachel Wood: Grâce à «Westworld», elle voit le monde autrement
Actualisé

Evan Rachel WoodGrâce à «Westworld», elle voit le monde autrement

Depuis qu'elle joue dans la série de HBO, Evan Rachel Wood a compris l'importance de la technologie dans nos vies.

par
Henry Arnaud
Los Angeles

La troisième saison de «Westworld», qui a démarré le 16 mars 2020 sur RTS 1, est celle d'un nouveau départ avec de nouveaux comédiens comme Vincent Cassel, mais aussi un nouveau décor qui évoque la Seconde Guerre mondiale. «20 minutes » a rencontré Evan Rachel Wood en exclusivité.

Qu'est-ce qui change dans ces épisodes inédits?

Tout va changer! J'incarne toujours Dolores, mais il sera possible de regarder la série pour la première fois sans avoir vu les deux saisons précédentes tellement notre univers est différent. Les fans vont se passionner pour le nouveau domaine loin du western. J'aime aussi l'idée d'avoir une nouvelle équipe de comédiens qui apportent du sang neuf à notre intrigue.

Que dire de l'arrivée du francophone Vincent Cassel?

Je suis une grande fan de Vincent et les producteurs ont gardé le secret jusqu'au dernier moment. J'ai rencontré Cassel le premier jour de notre tournage commun et je ne savais même pas qu'il avait été engagé. Il est génial et son personnage va surprendre tous les téléspectateurs.

Qu'est-ce qui change pour Dolores?

Dans la première saison, les téléspectateurs essayaient de comprendre qui était la gentille Dolores et sa place au milieu des robots. Dans la seconde, on a découvert une Dolores Terminator qui voulait fuir le monde de Westworld. Pour les épisodes inédits, elle sera un mélange des deux mais aussi une nouvelle version qu'elle s'est créée elle-même.

Comment expliquez-vous que ce feuilleton de science-fiction semble aussi réel?

Nous sommes à une époque où l'informatique et les robots sont partout, mais aussi où l'humanité n'a jamais été aussi fragile. Comme souvent avec la science-fiction, ce qui semble être une fiction peut vite devenir une réalité. Tourner «Westworld» m'a appris à voir le monde différemment et à faire mes choix plus librement.

C'est-à-dire?

Les robots humanoïdes de «Westworld» veulent être libres de faire leurs choix de vie et de mort. Moi, il m'a fallu longtemps dans ma jeunesse pour imposer mes décisions au lieu de songer seulement à faire plaisir aux autres. J'ai commencé de travailler à 5 ans et je n'ai commencé à m'affirmer qu'à 20 ans.

Est-ce que «Westworld» a changé votre relation avec la technologie?

Complètement. Avant, je me servais d'un ordinateur sans réfléchir. Après trois ans dans la série, je comprends mieux l'importance de la technologie. C'est un progrès à double tranchant car Big Brother est partout. Mon fils Jack (ndlr: 6 ans, dont le père est l'acteur Jamie Bell) apprend déjà à coder des programmes informatiques à l'école. Quel sera notre monde quand il sera adulte? Cela me fait peur souvent.

Est-ce que Dolores va survivre au delà de la saison 3?

Il faut poser la question à nos producteurs, Jonathan Nolan et Lisa Joy. Moi, je suis prête à continuer aussi longtemps qu'ils voudront de ma présence. Mais c'est vrai qu'un personnage peut rapidement disparaître dans «Westworld». Attendez de voir cette saison, nous en reparlerons (elle fait un clin d'œil).

Ton opinion