Bâle: Gracié en Thaïlande, un pédophile suisse disparaît

Actualisé

BâleGracié en Thaïlande, un pédophile suisse disparaît

Un citoyen helvétique vivant en Thaïlande a été condamné pour des délits sexuels sur mineurs. Il voulait purger cette peine en Suisse, mais s'est volatilisé entre-temps.

par
las/dka
Le roi thaïlandais Maha Vajiralongkorn a gracié le Suisse avec quelque 40 000 autres détenus.

Le roi thaïlandais Maha Vajiralongkorn a gracié le Suisse avec quelque 40 000 autres détenus.

AFP

Le 21 août 2017, un Bâlois a été condamné en Thaïlande à 5 ans et 9 mois de prison pour agressions sexuelles sur des enfants de moins de 15 ans et possession de matériel pédopornographique. Selon la presse bâloise, le 4 juillet 2018, il a déposé une requête pour purger le reste de sa peine en Suisse.

Le 5 décembre 2018, le Tribunal pénal a rejeté sa requête en première instance. La justice avait fait valoir que l'homme vivait en Thaïlande depuis plus de 20 ans, qu'il était marié à une Thaïlandaise et qu'il n'avait aucun lien avec la Suisse. Il était ainsi probable que l'homme retournerait en Thaïlande après avoir purgé sa peine et qu'il n'avait aucune intention de rester en Suisse.

Après que l'accusé a fait recours, le Tribunal cantonal de Bâle-Campagne a finalement approuvé cette demande le 7 mai 2019 en seconde instance.

Gracié par le roi

Sauf que le Suisse n'a jamais purgé sa peine puisqu'il a été gracié par le roi de Thaïlande avec 40'000 autres prisonniers en mai dernier. Une décision prise pour désengorger les prisons thaïlandaises surpeuplées.

Depuis, l'homme s'est volatilisé. La grâce accordée en Thaïlande ne change d'ailleurs rien au verdict helvétique, selon lequel il doit purger le reste de sa peine en Suisse. S'il rentre au pays, il encourt une arrestation immédiate.

Ton opinion