Canton de Vaud: Graffitis au gymnase de Morges: auteurs identifiés
Actualisé

Canton de VaudGraffitis au gymnase de Morges: auteurs identifiés

Les jeunes qui ont sprayé tags et dessins haineux dans la nuit de vendredi à samedi sur les murs de l'école ont reconnu les faits.

1 / 3
Au total, plus d'une dizaine de tags ont été constatés.

Au total, plus d'une dizaine de tags ont été constatés.

Lecteur reporter
Aucune effraction n'a été constatée pour le moment. La police ignore comment les auteurs se sont introduits dans le bâtiment.

Aucune effraction n'a été constatée pour le moment. La police ignore comment les auteurs se sont introduits dans le bâtiment.

Lecteur reporter
Des graffitis à caractère antisémite et anti-système ont été sprayés dans le gymnase de Morges (VD) dans la nuit de vendredi à samedi. La police cantonale est venue constater les dégâts.

Des graffitis à caractère antisémite et anti-système ont été sprayés dans le gymnase de Morges (VD) dans la nuit de vendredi à samedi. La police cantonale est venue constater les dégâts.

Lecteur reporter

Les inscriptions haineuses étaient apparues dans la nuit de vendredi à samedi sur les murs du gymnase de Morges (VD). Les auteurs de ces graffitis ont été identifiés. Deux d'entre eux ont été entendus par la police et ont reconnu les faits, annonce la Police cantonale vaudoise dans un communiqué mercredi.

Il s'agit de Suisses de 20 ans, habitant la région de La Côte, précise la police. Mais leur profil permet d'écarter tout lien avec les milieux extrémistes ou radicalisés, souligne-t-elle.

D'autres suspects ont été identifiés. Ils seront entendus ultérieurement. L'enquête est désormais en mains des spécialistes de la cellule graffitis de la Police cantonale vaudoise.

Les tags et dessins ont été sprayés à l'intérieur du gymnase. Certains avaient une connotation antisémite ou islamiste. Des élèves s'étaient spontanément mobilisés dimanche pour les couvrir ou les nettoyer. Une exposition portant sur des femmes engagées se battant pour leurs droits ou luttant pour des changements sociaux avait également été endommagée.

(NewsXpress)

Ton opinion