Actualisé 02.10.2008 à 08:37

Motocyclisme

Grand Prix d'Australie

Ce week-end aura lieu le GP d'Australie, sur le circuit de Phillip Island.

Après le sacre de Valentino Rossi en MotoGP dimanche dernier à Motegi au Japon, l'Italien Marco Simoncelli et le Français Mike Di Meglio pourraient obtenir leur premier titre en 250 cm3 et en 125 cm3, dimanche à Phillip Island. Randy Krummenacher profitera du GP d'Australie pour faire son retour sur les circuits.

Di Meglio (20 ans), 2e au Japon où il avait décroché la première pole-position de sa carrière, possède en effet 36 points d'avance sur son dauphin italien Simone Corsi à trois courses de la fin du Championnat. S'il s'imposait en Australie et que Corsi ne faisait pas mieux que 6e, le Toulousain serait sacré. Il ne serait que le deuxième Français titré dans la catégorie après Arnaud Vincent en 2002.

Krummenacher de retour

Laissé au repos à Indianapolis (EU) et Motegi (Jap), Randy Krummenacher sera bien au guidon de sa KTM ce week-end. Le Zurichois, qui avait été remplacé par l'Allemand Jonas Folger, a traîné comme un boulet une déchirure de la rate subie fin mars et espère corriger le tir en cette fin de saison.

Le Suisse est sous contrat jusqu'à fin 2009 avec l'équipe autrichienne, mais la collaboration entre les deux parties devraient cesser plus tôt. Robert Siegrist, son manager, a confié voici quelque temps être en train de discuter avec «de très bonnes équipes» pour assurer l'avenir de son poulain en 125 cm3.

Simoncelli pour le titre

Le titre des 250 cm3 pourrait également être attribué à Phillip Island, puisque l'Italien Marco Simoncelli (21 ans), vainqueur au Japon (sa 4e victoire de l'année après l'Italie, la Catalogne et l'Allemange), compte 32 points d'avance sur l'Espagnol Alvaro Bautista, sur le podium lors des sept dernières courses.

L'Italien à la tignasse bouclée (comme le Rossi du début des années 2000) sera champion s'il gagne et que dans le même temps Bautista ne fait pas mieux que 9e et que le Finlandais Mika Kallio (3e du Championnat à 40 pts) n'est pas sur le podium. Si Simoncelli termine 2e, il faudra que Bautista ne fasse pas mieux que 15e et que Kallio ne fasse pas mieux que 7e.

Soif de victoires

En MotoGP, Valentino Rossi, sacré pour la sixième fois en catégorie reine à Motegi, a toujours soif de victoires. Et Phillip Island est l'un de ses circuits préférés. Il y a terminé dix fois sur le podium en onze participations, toutes catégories confondues, son seul échec remontant à 1997 lors de sa première visite sur le circuit en 125 cm3 ! Il y gagna en 1998 et 1999 en 250cc et compte cinq victoires australiennes en catégorie reine dont deux doublés avec le titre mondial en 2001 et 2004.

«Comme chacun sait, Phillip Island est une de mes pistes préférées, peut-être est-ce la meilleure de toutes. On a une sensation incroyable en pilotant ici. J'y ai gagné si souvent dans ma carrière que de ne pas m'y être imposé ces deux dernières années m'a rendu triste, aussi n'ai-je qu'un objectif: gagner !»

Météo incertaine

Rossi veut donc poursuivre sa deuxième série gagnante de l'année en remportant sa sixième course d'affilée après Laguna Seca, Brno, Misano, Indianapolis et Motegi. Ce serait aussi sa 9e victoire de l'année, car au printemps il avait déjà remporté trois courses de suite à Shanghai, au Mans et au Mugello.

L'incertitude de la météo sur ce circuit en bord de mer apporte une variable (les prévisions sont à la pluie pour les essais et au soleil pour les courses) que les pilotes devront également gérer.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!