Industrie: Grands-messes automobiles en sursis
Publié

IndustrieGrands-messes automobiles en sursis

Le coronavirus a chamboulé la saison des salons. Mais la pandémie n’est pas seule en cause: les constructeurs se désintéressent de plus en plus de ce genre d’événements.

Le public risque de ne plus pouvoir venir rêver devant les bolides d’exception présentés à Genève ou ailleurs.

Le public risque de ne plus pouvoir venir rêver devant les bolides d’exception présentés à Genève ou ailleurs.

Après la vague d’annulations liées à la pan­démie de Covid-19 en 2020, les salons automobiles parviendront-ils à ressortir la tête du capot? Les organisateurs de celui de Genève ont d’ores et déjà annoncé que l’édition 2021 n’aurait pas lieu. De son côté, Palexpo SA planche sur une manifestation concentrée sur trois jours et réservée aux professionnels de la branche. Rien à voir avec le traditionnel Salon de l’auto qui se tient habituellement sur onze jours et qui est ouvert au public.

Le Covid-19 n’est toutefois pas le seul responsable de la situation. Les marques préfèrent investir dans les nouvelles technologies. De plus, présenter un modèle dans le cadre d’un événement exclusif relayé sur le Net est à la fois moins cher et mieux ciblé, la nouveauté en question n’étant pas noyée dans un océan de premières mondiales, ce qui est le cas lors de la tenue d’un salon traditionnel.

(pth)

Ton opinion