Football – Granit Xhaka: «Je ressens beaucoup plus d’amour»

Publié

FootballGranit Xhaka: «Je ressens beaucoup plus d’amour»

Sa relation avec les fans d’Arsenal et son entraîneur, Mikel Arteta, sa réputation de joueur agressif… Le capitaine de la Nati s’est longuement confié à The Athletic.

Granit Xhaka et les supporters d’Arsenal ont appris à se comprendre et se respecter.

Granit Xhaka et les supporters d’Arsenal ont appris à se comprendre et se respecter.

AFP

Les années se suivent et Granit Xhaka reste incontournable à Arsenal. Entre une suspension pour carton rouge et une blessure au genou droit, le milieu de terrain bâlois a raté la moitié des matches de son équipe cette saison mais, en début de mois, il a repris sa place de titulaire comme si de rien n’était.

À une période pas si lointaine, sa présence dans le onze était sérieusement contestée par ses propres supporters. La tension entre les deux camps a atteint son paroxysme en octobre 2019, lors de la réception de Crystal Palace: remplacé sous les sifflets de l’Emirates Stadium, Xhaka avait provoqué et insulté le public.

Après ce triste épisode, le capitaine de l’équipe de Suisse se dirigeait tout droit vers un départ au mercato d’hiver. Celui-ci n’a finalement jamais eu lieu et ce grâce à Mikel Arteta, arrivé sur le banc des Gunners fin décembre. Les deux hommes ont immédiatement noué une solide relation de confiance. «C'est grâce à lui que je suis encore dans ce club, confie-t-il au cours d’un long entretien accordé à The Athletic. Tout le monde sait ce qui s’est passé il y a deux ans avec les fans et sans lui, je ne pense pas que je serais encore là. C’est lui qui m'a encouragé et voulait que je reste. Cela me pousse à rendre ce qu’il me donne et à rendre les gens à nouveau heureux.»

Depuis la prise de pouvoir d’Arteta, les critiques autour de Granit Xhaka se sont progressivement calmées et la relation avec les supporters s’est normalisée. «Après ce qu’il s’est passé, nous étions très éloignés, confirme le principal intéressé. Je pense que nous nous rapprochons petit à petit. Je ne crois pas que nous serons les meilleurs amis du monde. Mais ce que je peux dire aux gens, c’est que du premier au dernier jour de ma présence ici, je ferai tout pour le club. Je ferai des erreurs, comme tout le monde. Nous ne sommes pas parfaits. Mais je me donnerai à 100 % à chaque entraînement et à chaque match. Parfois, il y a des malentendus et je crois que c’est la seule raison du problème que nous avons eu entre nous. Je ressens beaucoup plus d’amour qu’il y a un ou deux ans mais c’est un processus lent que nous devons faire de part et d’autre.»

«Je ne crois pas que nous serons les meilleurs amis du monde. Mais ce que je peux dire aux gens, c’est que du premier au dernier jour de ma présence ici, je ferai tout pour le club»

Granit Xhaka, milieu de terrain d’Arsenal

L’ancien joueur du Borussia Mönchengladbach, qui reconnaît avoir vécu «des jours et des nuits très, très sombres», s’est accroché pour renverser l’opinion publique: «Tout le monde peut s’enfuir. C'est si simple, tu ouvres la porte et tu t’en vas. Mais je n'ai jamais été ce genre de personne. Je savais que j’étais la bonne personne pour ce club.»

Auprès de The Athletic, Granit Xhaka s’est aussi efforcé d’expliquer son tempérament parfois volcanique, qui a engendré quelques collisions frontales avec les supporters: «J’aime plaisanter, rire beaucoup, mais sur le terrain, je suis le gars avec beaucoup de passion. Je ne peux pas changer ça. [...] J’aime être direct, honnête, droit. Parfois, vous faites des erreurs parce que vous êtes trop direct, mais avec l’expérience, vous pouvez agir différemment.»

Cet engagement de tous les instants, c’est ce qui lui vaut également de nombreux avertissements et une réputation de joueur agressif. «Quand je suis arrivé en Premier League, tout le monde m’a dit que dans ce championnat, on pouvait y aller très fort et j’adore ça, dit-il. C’est exactement mon jeu et ce que je veux faire. Mais quand on voit certains tacles, imaginez si j’en étais l’auteur… Je serais immédiatement expulsé. Cela me fait parfois agir de manière différente car je sais que mon risque par rapport à celui des autres joueurs n'est pas le même. Si je prends des risques, je sais que je suis plus proche d’un carton rouge que n’importe quel autre joueur de Premier League. Je me trompe peut-être, mais c’est ce que je ressens. Une fois, j’ai reçu un carton rouge et l’arbitre a dit à l’un de mes coéquipiers: «Tu sais comment est Granit, il perd la tête». Cela ne me semble pas correct. Ce n'est pas parce que j'ai perdu la tête contre Burnley, par exemple, que je la perds à chaque fois. Me mettre ainsi dans cette case, je crois que ce n’est pas juste.»

«Si je prends des risques, je sais que je suis plus proche d’un carton rouge que n’importe quel autre joueur de Premier League»

Granit Xhaka

Granit Xhaka est déjà parvenu à forcer le respect de ses supporters. Décoller une étiquette n’est pas le type de défi à l’effrayer.

(Sport-Center)

Ton opinion

8 commentaires