Nord vaudois: Grave pollution à Vugelles-la-Mothe
Actualisé

Nord vaudoisGrave pollution à Vugelles-la-Mothe

Les taux de cuivre et de plomb relevés sur la place de tir de Vugelles-la-Mothe dépassent largement les normes. Le Département de la défense va effectuer une analyse.

La place de tir de Vugelles-la-Mothe (VD).

La place de tir de Vugelles-la-Mothe (VD).

Kein Anbieter/Olivier Allenspach-ARCHIVES

Les terrains de la place de tir de Vugelles-la Mothe (VD) sont gravement pollués, selon la Municipalité.

Des prélèvements ont démontré que les taux de cuivre et de plomb dépassent largement les normes. Le Département de la défense (DDPS) effectuera une analyse en 2016.

«On s'est permis d'aller creuser. On a mandaté un laboratoire pour une analyse», a déclaré mercredi Michel Jeckelmann, syndic de Vugelles-la-Mothe, confirmant une information publiée par La Région Nord Vaudois. «Le laboratoire s'est demandé où nous avions bien pu trouver cette terre».

Dans la zone des mitrailleuses, les mesures faites à 10 cm de profondeur ont décelé 21'291 milligrammes de plomb par kilo, alors que les normes à ne pas dépasser sont de 50 mg/kilo. Du cuivre en concentration beaucoup trop élevée a également été détecté: 534 mg par kilo alors que la norme est fixée à 40 mg/kg. Dans la zone des explosifs, le plomb est à près de 90 mg/kilo et le cuivre à 171 mg/kg.

Ce résultat n'est pas surprenant, relève le syndic. «Cela fait 60 ans qu'ils ferraillent, il n'y a pas de miracle. Lors d'une première mise à l'enquête en 2002, les services cantonaux s'inquiétaient déjà de surfaces fortement polluées. L'assainissement projeté a avorté. Mais on continue d'envoyer du plomb.»

Analyse en 2016

Un représentant des communes a informé le DDPS des résultats de prélèvements effectués. Les prélèvements eux-mêmes ont été effectués sans que le DDPS en ait connaissance, a indiqué ce dernier mercredi.

Le fait que des métaux lourds se trouvent dans certains secteurs du terrain de la place de tir de Vugelles-la Mothe est connu du DDPS. Cette présence n«est pas un danger en soi, le facteur déterminant étant la contamination ou non de zones de protection des eaux souterraines.

Afin d'exclure tout risque, une analyse va être effectuée par le DDPS en 2016. Les résultats de cette étude montreront si des mesures de surveillance et/ou d'assainissement du terrain doivent être prises.

Pollution sonore

Cette place de tir a toujours été un problème, rappelle pour sa part le syndic. La commune se bat depuis des années contre la pollution sonore subie par les habitants entre 100 et 120 jours par année.

«L'armée prévoit de garder la place de Vugelles-la-Mothe pour son développement, alors qu'elle est située en plein milieu de la vallée de l'Arnon où vivent 2500 personnes», déplore M. Jeckelmann. «Ca sort de l'entendement, ce n'est plus légitime de nos jours. En tant qu'autorités communales, on doit veiller au bien-être et à la santé de la population», relève-t-il.

Les autorités espèrent que le nouveau chef de l'armée, le Vaudois Guy Parmelin, aura une oreille plus attentive à leurs demandes. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion