Genève: «Graves manquements» sur un chantier «insalubre»
Publié

Genève«Graves manquements» sur un chantier «insalubre»

Unia dénonce les conditions sanitaires dans lesquelles travaillent des ouvriers, sur un chantier du centre-ville. Le syndicat exige des mesures immédiates.

par
dra
1 / 6
Unia a mené une action pour dénoncer les conditions d'hygiène d’un chantier à la rue du Mont-Blanc, à Genève, ce lundi 22 mars 2021.

Unia a mené une action pour dénoncer les conditions d'hygiène d’un chantier à la rue du Mont-Blanc, à Genève, ce lundi 22 mars 2021.

dr
Vestiaire, lieu de repas et zone de stockage du matériel se situent dans les mêmes pièces poussiéreuses, selon Unia. Ce que proscrit le règlement genevois sur les chantiers (RChant). 

Vestiaire, lieu de repas et zone de stockage du matériel se situent dans les mêmes pièces poussiéreuses, selon Unia. Ce que proscrit le règlement genevois sur les chantiers (RChant).

dr
dr

Des mesures d’hygiène et de sécurité «indignes» ont poussé des syndicalistes à intervenir ce lundi sur le chantier jugé «insalubre» d’un immeuble à la rue du Mont-Blanc, au centre-ville. Unia y déplore de «graves manquements» dans la direction des travaux et réclame des mesures immédiates pour protéger la santé des personnes qui œuvrent sur place. L’inspection des chantiers a été prévenue.

Selon le syndicat, les ouvriers déposent leurs vêtements et mangent au même endroit, dans des locaux «en état de délabrement rarement vu auparavant»; du matériel couvert de poussière est par ailleurs entreposé dans ces mêmes pièces, alors que le règlement genevois sur les chantiers (RChant) oblige à séparer zones de vie, secteurs de stockage et vestiaires. Unia affirme aussi que certains travailleurs ne disposent même pas d’un endroit où se changer et manger. De plus, le chantier ne disposerait que d’un seul WC pour la trentaine de personnes à pied d’œuvre. Enfin, les mesures de protection Covid feraient défaut.

Le syndicat a donné 24 heures à l’entreprise générale pour se mettre en conformité; sans quoi, il pourrait aller jusqu’à bloquer le chantier. Selon Unia, l’entreprise aurait commencé cet après-midi à prendre des mesures.

Ton opinion