09.02.2017 à 01:38

MigrationsGrèce: arrivées de Turcs disant fuir les purges

Six ressortissants turcs ont indiqué mercredi vouloir demander l'asile en Grèce. Une centaine de Turcs ont déjà fait de même.

1 / 151
La Turquie commémore lundi la mise en échec d'une sanglante tentative de coup d'Etat visant à renverser le président Recep Tayyip Erdogan. (15 juillet 2019)

La Turquie commémore lundi la mise en échec d'une sanglante tentative de coup d'Etat visant à renverser le président Recep Tayyip Erdogan. (15 juillet 2019)

AFP
Les autorités turques ont émis vendredi des mandats d'arrêt contre plus de 200 militaires. (14 décembre 2018)

Les autorités turques ont émis vendredi des mandats d'arrêt contre plus de 200 militaires. (14 décembre 2018)

Keystone
AK Party members stand in front of shoes symbolizing victims of the September 12, Turkish coup d'Etat as they take part in a rally to commemorate the 38th of the event in front of the Ulucanlar prison in Ankara, on September 13, 2018. (Photo by ADEM ALTAN / AFP)

AK Party members stand in front of shoes symbolizing victims of the September 12, Turkish coup d'Etat as they take part in a rally to commemorate the 38th of the event in front of the Ulucanlar prison in Ankara, on September 13, 2018. (Photo by ADEM ALTAN / AFP)

Keystone

Six ressortissants turcs ont indiqué mercredi vouloir demander l'asile en Grèce après avoir franchi clandestinement la frontière terrestre entre les deux pays, a indiqué une source policière. Une centaine de Turcs en a déjà fait de même depuis le putsch raté en Turquie.

Les nouveaux arrivants sont deux hommes d'affaires, accompagnés de leur femme, ainsi que de la belle-mère et de l'enfant de l'un d'entre eux, a indiqué la police, sans plus de précisions. Ils ont affirmé avoir payé 1000 euros par personne pour leur passage.

Ils ont été interceptés lors d'une opération de surveillance du fleuve Evros, à la frontière terrestre entre les deux pays, qu'ils venaient de franchir à bord d'une barque en plastique conduite par deux passeurs présumés, a précisé la police.

Répression

Le groupe a affirmé vouloir fuir des mesures répressives les visant en Turquie, où le régime a lancé des purges tous azimuts après le coup d'Etat manqué du 15 juillet. Les deux passeurs présumés, un Tunisien de 38 ans et un Marocain de 21 ans, ont été arrêtés.

Selon un responsable policier local, une centaine de ressortissants turcs, notamment des universitaires, ont franchi clandestinement cette frontière depuis cette date, affirmant vouloir demander l'asile en Grèce.

Provoquant l'ire de la Turquie, la justice grecque a refusé le 26 janvier l'extradition réclamée par Ankara de huit militaires turcs qui avaient fui en hélicoptère en Grèce au lendemain du coup d'Etat.

De nombreux militaires turcs, dont des officiers de l'OTAN, et fonctionnaires turcs se sont réfugiés dans divers pays européens depuis le 15 juillet. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!