Greenpeace attaque Volkswagen
Publié

Réchauffement climatique Greenpeace attaque Volkswagen en justice

L’organisation environnementale a posé un ultimatum au constructeur automobile, afin qu’il cesse de vendre des véhicules à combustion interne d’ici 2030.

Le géant de l’automobile allemand est dans le viseur de l’organisation environnementale.

Le géant de l’automobile allemand est dans le viseur de l’organisation environnementale.

AFP

Dans la lutte contre le réchauffement climatique, Greenpeace est montée d’un cran. L’antenne allemande de l’organisation environnementale a annoncé mardi avoir intenté une action en justice contre Volkswagen.

Par le biais d’un communiqué, elle invoque le fait que le géant automobile, basé à Wolfsburg, contribue «de manière significative à la crise climatique.» «Il s’agit de l'une des sociétés les plus dommageables au monde pour le climat», peut-on lire.

2030, pas plus tard

Les plaignants, soutenant que l’entreprise est loin de pouvoir participer à l’objectif de limiter l’augmentation de la température mondiale à 1,5 degré Celsius, exigent qu’elle cesse de vendre des véhicules à combustion interne dans le monde d’ici 2030, au plus tard.

Principale intéressée, l’entreprise Volkswagen n’a pas encore réagi à cette attaque. Elle s’est néanmoins donné pour mission d’atteindre un bilan carbone neutre d’ici 2050. Pour Greenpeace, c’est vingt ans de trop.

(szu)

Ton opinion

21 commentaires