Brésil: Greenpeace manifeste contre le nucléaire
Actualisé

BrésilGreenpeace manifeste contre le nucléaire

L'organisation écologique Greenpeace a manifesté samedi à Rio de Janeiro contre la vente de réacteurs nucléaires français au Brésil et contre la construction conjointe d'un sous-marin à propulsion nucléaire par la France et le Brésil.

Lors d'une journée de protestation contre le nucléaire organisée dans tout le pays, une quinzaine d'écologistes se sont couchés pendant dix minutes sur le trottoir à Rio, devant un Centre culturel qui présentait une exposition dans le cadre de l'Année de la France au Brésil.

Dans d'autres villes comme Sao Paulo (sud-est) et Salvador de Bahia (nord-est), les militants ont mis en scène des situations simulant les conséquences de fuites radioactives de centrales nucléaires. En plein centre de Sao Paulo, une trentaine de militants se sont couchés par terre, simulant une mort collective après un accident nucléaire.

L'ONG internationale affirme dans un communiqué que le modèle nucléaire est plus cher et entraîne plus de risques pour la population et l'environnement et réclame «l'utilisation de sources d'énergie renouvelables».

En mars, l'Institut brésilien de l'Environnement (Ibama) a donné l'autorisation de construire la troisième centrale nucléaire du Complexe d'Angra dos Reis, situé sur le littoral de l'Etat de Rio de Janeiro.

Le gouvernement brésilien a pris en 2008 la décision de reprendre la construction de ce projet polémique paralysé depuis 21 ans, mais il devait obtenir l'autorisation préalable de l'Ibama.

Le Brésil projette de construire près de 60 centrales nucléaires, d'une capacité totale de 60.000 megawatts (MW) au cours des 50 prochaines années. (afp)

Ton opinion