Russie: Greenpeace se mobilise pour aider ses militants
Actualisé

RussieGreenpeace se mobilise pour aider ses militants

L'ONG organise samedi des manifestations dans 47 pays du monde pour réclamer la libération de ses 28 membres, dont un Suisse, emprisonnés en Russie pour «piraterie en groupe organisé».

Les 30 membres de l'équipage du navire de Greenpeace Arctic Sunrise arraisonné le 19 septembre, dont 26 ne sont pas russes, ont été placés en détention pour deux mois à Mourmansk (nord) et inculpés de «piraterie en groupe organisé», ce qui leur fait encourir jusqu'à 15 ans de prison en Russie.

L'Australie a fait part samedi de son «inquiétude» quant aux accusations «très graves» portées par Moscou contre l'un de ses ressortissants membre de l'équipage de l'Arctic Sunrise, en détention provisoire en Russie. De leur côté, les Pays-Bas ont entamé contre la Russie une procédure d'arbitrage, estimant que Moscou aurait dû leur demander la permission d'interpeller l'«Arctic Sunrise» au motif que le bateau utilisé par Greenpeace battait pavillon néerlandais.

«Une pure provocation»

Mais le vice-ministre russe des Affaires étrangères, Alexeï Mechkov, a vigoureusement contesté les arguments des Pays-Bas, soulignant que les autorités néerlandaises avaient été maintes fois averties des dangers encourus par les agissements de l'équipe de Greenpeace. «Tout ce qui s'est passé avec l'Arctic Sunrise est une pure provocation», a déclaré M. Mechkov, cité par l'agence Ria Novosti.

Sur le front de la mobilisation, un rassemblement est prévu à 10h GMT dans le parc Gorki au centre de Moscou, pour réclamer la libération des militants de Greenpeace emprisonnés. Outre la Russie, des manifestations à l'appel de l'ONG de défense de l'environnement sont organisées dans 18 villes de France, le principal rassemblement étant prévu place de la République à Paris à 12h GMT.

En Allemagne, des manifestations sont prévues dans 48 villes, notamment à Berlin et Hambourg. Des rassemblements sont également prévus à Londres, Madrid et Washington, notamment. (afp)

Ton opinion