Greffe de l'utérus aux USA
Actualisé

Greffe de l'utérus aux USA

La première greffe de l'utérus aura peut-être lieu dès la fin 2007 aux Etats-Unis.

La première greffe de l'utérus aux Etats-Unis pourrait avoir lieu dès la fin de cette année rapporte lundi le Washington Post, en citant un médecin d'un hôpital new-yorkais.

Le Dr. Giuseppe Del Priore du New York Downtown Hospital et son équipe ont commencé à examiner plusieurs femmes dont l'utérus a été détruit par un cancer, accidentellement ou par d'autres causes souhaitant avoir la possibilité d'enfanter.

«Le désir d'avoir un enfant est une très forte motivation pour les femmes», a-t-il déclaré au quotidien. «Nous pensons que nous pouvons aider un grand nombre d'entre elles à satisfaire ce désir fondamental», a-t-il ajouté.

Mais cette greffe provoque les objections d'experts des transplantations, des spécialistes de la reproduction et d'un point de vue de l'éthique médicale, selon le quotidien.

Ces spécialistes s'interrogent sur le fait de savoir si la procédure a été suffisamment testée chez des animaux et d'évaluer les risques pour la femme et le fœtus.

«Ceci soulève un ensemble de questions médicales et éthiques très difficiles», selon Thomas Murray, qui dirige le Hastings Center, un institut de réflexion bioéthique à Garrison (New York, est).

«Je pense que cela est très controversé et sera très difficile à justifier», selon cet expert cité par le Washington Post.

Toutefois, le Dr. Del Priore et d'autres médecins défendent leur projet en insistant sur le fait que la procédure sera tentée uniquement après avoir été approuvée par des experts indépendants.

En 2002, une équipe de médecins en Arabie Saoudite avait tenté la première greffe de l'utérus sur une femme de 26 ans après s'être préparé sur des chèvres notamment. Le donneur était une femme de 46 ans.

Bien que des caillots de sang aient forcé ces médecins à retirer l'organe transplanté après 99 jours, ils ont malgré cela qualifié la procédure de succès technique.

Ton opinion