Monténégro: Grenade lancée contre l'ambassade américaine
Actualisé

MonténégroGrenade lancée contre l'ambassade américaine

Un homme s'est fait exploser dans la nuit de mercredi à jeudi devant l'ambassade américaine du Monténégro après avoir jeté une grenade.

Google Maps

Un homme s'est fait exploser devant l'ambassade des Etats-Unis à Podgorica après avoir jeté une grenade à l'intérieur de l'enceinte du bâtiment, dans la nuit de mercredi à jeudi, a annoncé le gouvernement du Monténégro. Une correspondante de l'AFP arrivée sur le lieux peu de temps après l'attaque n'a pas constaté de dommages. La presse et les badauds étaient tenus à l'écart immédiat des lieux.

«J'ai entendu deux explosions, l'une après l'autre. La police est arrivée très vite et a emporté le corps d'un homme», a raconté à l'AFP un homme, gardien de nuit dans un centre sportif proche de l'ambassade, qui a demandé à ne pas être nommé.

Très sécurisé, le bâtiment est en proche périphérie de Podgorica, près du bâtiment de la police secrète et de la rivière Moraca. Selon le témoin, l'homme aurait pu arriver par ce pont à pied.

«A minuit et demi (22H30), en face du bâtiment de l'ambassade des Etats-Unis au Monténégro, une personne inconnue s'est suicidée avec un engin explosif. Juste avant, cette personne avait jeté un engin explosif (...) à l'intérieur du site de l'ambassade», selon le gouvernement.

«L'engin était très probablement une grenade à main. L'enquête policière et l'identification est en cours, sous la direction du procureur et de la police du Monténégro», selon le tweet du gouvernement. Aucune piste n'a été évoquée.

Le Monténégro a rejoint l'Otan en mai 2017, ce qui a suscité l'opposition d'une grande partie de la population de ce petit pays majoritairement slave de 660'000 habitants. L'annonce de cette adhésion avait entraîné de violentes manifestations en 2015.

Par ailleurs, un millier de ressortissants des pays des Balkans occidentaux ont rejoint les rangs djihadistes pour combattre en Syrie et en Irak depuis 2012, selon des chiffres communiqués récents. Le flot s'est tari. Quelque 300 personnes seraient rentrées dans leurs pays, plus de 200 sont mortes sur le front et environ 400 sont toujours sur place. Parmi ces djihadistes , 23 venaient du Monténégro.

La justice du petit Etat balkanique du Monténégro a pour la première fois condamné en janvier l'un de ces hommes, qui a été condamné à six mois de prison pour avoir combattu avec les djihadistes en Syrie.

L'ambassade des Etats-Unis à Sarajevo avait été visée en octobre 2011 par une attaque terroriste. Un islamiste, Mevlid Jasarevic, avait tiré à l'arme automatique contre le bâtiment pendant près d'une heure. Il avait blessé un policier, avant d'être lui-même blessé par un tireur d'élite et arrêté. Il a été condamné à 15 ans de prison. (nxp/afp)

(NewsXpress)

Ton opinion