Actualisé 04.07.2011 à 06:37

IndonésieGrève dans la plus grande mine d'or au monde

Plus de 7'000 employés d'une mine géante d'or et de cuivre gérée par le groupe américain Freeport McMoran en Papouasie indonésienne se sont mis en grève lundi pour réclamer de meilleurs salaires.

D'importants effectifs policiers ont été mobilisés aux abords de la mine à ciel ouvert de Grasberg pour éviter que des troubles sociaux ne perturbent l'activité du site, qui continuait à fonctionner lundi, selon la direction.

«Nous demandons de meilleurs salaires afin de nous permettre de vivre décemment», a expliqué un gréviste, Frans Kaweai, à l'entrée principal du site. «Nous avons lancé la grève car la direction refuse de nous entendre», a-t-il ajouté.

Qualifiant la grève d'«illégale», un porte-parole de Freeport, Ramdani Sirait, a appelé les grévistes à «reprendre le travail en attendant que les problèmes soient résolus pour satisfaire toutes les parties».

3,6 millions d'hectares

S'étendant sur 3,6 millions d'hectares dans une région montagneuse et peu peuplée du sud-ouest de la Papouasie, la mine Grasberg est présentée par le groupe comme la plus grande mine d'or et l'une des principales de cuivre au monde.

Elle est extrêmement surveillée en raison de l'hostilité de l'activité de mouvements séparatistes, qui considèrent la Papouasie comme colonisée par l'Indonésie.

Freeport est parfois accusé de ne pas suffisamment rétribuer les Papous en échange de l'exploitation de la mine. La question est sensible aux yeux du gouvernement indonésien, pour qui Freeport est d'abord le premier contribuable du pays.

En 2009, un employé australien avait été tué par balles sur une route proche de la mine, sept ans après deux instituteurs américains victimes d'une embuscade. (afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!