Europe: Grève des pilotes: Lufthansa annule 750 vols
Actualisé

EuropeGrève des pilotes: Lufthansa annule 750 vols

La compagnie allemande est confrontée à un nouveau mouvement social, qui touchera ses liaisons en Allemagne et avec l'Europe.

Lufthansa a annoncé l'annulation de plus de la moitié de ses vols prévus en Allemagne et en Europe pour mercredi en raison d'une grève de ses pilotes. Il s'agit de leur douzième mouvement de grève depuis avril 2014. En Suisse, quelques vols sont concernés à Zurich.

Ces annulations vont affecter 80'000 passagers, a déclaré un porte-parole du géant européen du transport aérien. Le débrayage, prévu de 00h01 à 23h59. Il avait été annoncé lundi par le syndicat des pilotes Cockpit.

Les vols annulés sont en grande majorité au départ, ou à destination, de Francfort et Munich, les deux principaux «hubs» (plateforme de correspondance) de Lufthansa. Les filiales du groupe allemand Germanwings, Swiss et Austrian Airlines ne sont pas concernées par la grève. Mais quatre vols Lufthansa sont déjà annoncés comme annulés à sur le site de l'aéroport de Zurich.

Inquiétude sur les retraites

Cockpit s'oppose depuis des mois au projet de la direction de revenir sur la possibilité actuelle des pilotes de partir en pré-retraite à 55 ans avec 60% de leur salaire. Le syndicat dénonce «une dégradation significative pour les jeunes pilotes» exposés à la future réforme.

Plus largement, les pilotes de la compagnie s'inquiètent aussi de la volonté de Lufthansa de se développer davantage dans le low-cost face à une concurrence accrue. Lors de la dernière grève, qui avait touché Germanwings pendant deux jours à la mi-février, près de 340 vols au départ de l'Allemagne avaient été annulés.

Passagers prévenus personnellement

Lufthansa tente à chaque fois de limiter du mieux qu'elle peut l'impact des mouvements sociaux sur ses clients. La compagnie fait appel par exemple à des responsables sachant piloter et organise en amont d'autres solutions de transport pour ses passagers.

Selon le porte-parole, la compagnie a envoyé 20'000 SMS et 7000 mails pour informer ses clients du mouvement social de mercredi. Les grèves à répétition ont coûté 232 millions d'euros en 2014 au groupe, selon ses dires.

(afp)

Ton opinion