Genève: Grève féministe: des actions visibles à Genève
Actualisé

GenèveGrève féministe: des actions visibles à Genève

Le Collectif genevois maintient la grève de dimanche et la lutte pour les droits des femmes, tout en évitant des rassemblements massifs.

Le collectif invite les femmes à ne pas remplir les tâches habituelles du dimanche afin de les mettre en évidence.

Le collectif invite les femmes à ne pas remplir les tâches habituelles du dimanche afin de les mettre en évidence.

Keystone/archive

La grève féministe de dimanche est maintenue à Genève, malgré l'épidémie de coronavirus. Afin de respecter les consignes sanitaires, le collectif n'organise pas de grands rassemblements, mais des actions destinées à rendre les discriminations et les luttes visibles.

«Circulez, il y a tout à voir, tout à entendre, tout à dire, tout à danser!» sera le mot d'ordre de dimanche, a indiqué jeudi devant les médias Françoise Nyffeler, du Collectif genevois pour la grève féministe. «Les autorités sont inquiètes à cause du large écho de la grève du 14 juin. Nous maintenons la grève de dimanche et la lutte pour les droits des femmes, tout en évitant des rassemblements massifs», a-t-elle précisé.

L'idée est de rendre visibles, à différents endroits du canton, les discriminations subies par les femmes. Et de citer en exemples l'organisation du temps qui n'est pas la même pour les hommes et les femmes, le travail dominical des femmes dans les soins, les magasins et les restaurants, mais aussi le travail invisible d'éducation et de soins aux proches, «considéré comme normal».

Le collectif invite donc les femmes à ne pas remplir les tâches habituelles du dimanche afin de les mettre en évidence. Les femmes sont aussi invitées à s'habiller en violet, à placer des pancartes, des torchons et les t-shirts de la grève du 14 juin aux fenêtres ou encore à se promener entre amies dans les rues. L'heure nationale de ralliement pour des actions spéciales a été fixée à 15h24. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion