Pologne: Grogne croissante contre le traité ACTA
Actualisé

PologneGrogne croissante contre le traité ACTA

Les internautes émettent de fortes craintes face à l'accord international anti-contrefaçon controversé.

par
man
Des politiciens polonais ont protesté au Parlement.

Des politiciens polonais ont protesté au Parlement.

Après la mobilisation en ligne contre les deux projets de lois américains anti-piratage PIPA et SOPA, c'est à présent au tour du traité international anti-contrefaçon ACTA de soulever l'indignation.

Signé jeudi dernier à Tokyo par 22 pays européens, l'accord doit encore être voté au Parlement européen, probablement en juin, pour qu'il puisse entrer en vigueur. Mais cela n'a pas empêché d'ores et déjà de provoquer des manifestations de protestation. Car si le texte est accepté, de nouvelles sanctions seraient notamment possibles contre les internautes qui violeraient des droits d'auteur.

Ainsi, en Pologne, plusieurs milliers de personnes sont descendues dans la rue la semaine dernière, tandis que les députés du Mouvement Palikot ont siégé au Parlement cachés derrière le masque symbole des hacktivites d'Anonymous, en signe d'opposition.

Négocié en secret depuis 2006, ACTA inquiète les défenseurs de la liberté d'expression. Ses détracteurs, tel que l'organisation La Quadrature du Net, dénoncent «le contournement de la démocratie, visant à imposer des politiques qui nuiront à la liberté de communication et à l'innovation de par le monde».

Ton opinion