Suisse romande: Gros couac: la Loterie fait de faux heureux en série
Publié

Suisse romandeGros couac: la Loterie fait de faux heureux en série

Des milliers de billets à gratter ont été retirés de la vente après un bug d’impression. Trop tard: des joueurs croyaient déjà être riches.

par
Francesco Brienza
1 / 2
Une Vaudoise pensait avoir gagné 50’000 francs…

Une Vaudoise pensait avoir gagné 50’000 francs…

DR
C’est raté…

C’est raté…

DR

Imaginez la scène: vous grattez les cases d’un jeu de loterie, l’une après l’autre, jusqu’à ce que… mais oui, c’est le gros lot! Vous vous précipitez au comptoir, et patatras! Le billet est en fait défectueux.

Une joueuse vaudoise a vécu ce terrible ascenseur émotionnel mardi, avec un ticket «Doudoune» qui semblait lui promettre 50’000 francs. Hélas, le terminal de vente était formel: bug il y avait, et le gain était nul. «Scandaleux, s’offusque la malheureuse. Si les billets n’ont pas été retirés, le client ne doit pas en faire les frais!»

Un incident rarissime

Potentiellement, ce sont 6360 «Doudoune» qui posent problème au total. La Loterie Romande parle d’un «incident technique chez un fournisseur, qui a eu pour conséquences de modifier, sur certains billets, l’alignement des symboles et de faire apparaître des combinaisons gagnantes qui ne correspondent pas au plan des lots préétabli». Une sacrée tuile pour ce nouveau jeu mis en service samedi dernier seulement.

Dès lundi, l’incident a été repéré. L’ensemble du jeu a été retiré des points de vente, soit 624’000 exemplaires. Trop tard pour certains joueurs, qui ont bien cru devenir riches. Leur nombre n’est pas connu. Ils sont priés d’envoyer leur billet à la Loterie Romande, qui procédera au versement d’un éventuel gain si celui-ci existe vraiment. «Nous regrettons sincèrement cet incident, qui reste rarissime», précise-t-elle. Maigre lot de consolation: les joueurs concernés par l’incident recevront un billet à gratter gratuit.

Divergences d’opinions bien codifiées

En matière de gains, il n’y a en fait que très peu de place pour le hasard. Un plan des lots est préétabli et approuvé par l’Autorité de surveillance. Chaque billet à gratter possède un numéro d’identification unique enregistré dans le système informatique de la Loterie Romande. Selon le règlement des jeux, en cas de divergence entre le résultat associé aux symboles affichés sur le billet et le résultat associé au numéro d’identification du billet, c’est le numéro d’identification du billet enregistré dans le système informatique qui fait foi.

Ton opinion