Politique de sécurité: Gros exercice de défense en 2014
Actualisé

Politique de sécuritéGros exercice de défense en 2014

Après 25 ans d'interruption, la Confédération prévoit de mener de nouveau un exercice de défense générale en 2014.

L'exercice de défense permettra d'examiner sous toutes les coutures la coopération entre l'armée, la police, les pompiers, les secouristes et la protection civile, annoncé mardi le conseiller fédéral Ueli Maurer lors de la réunion annuelle des cadres de la protection civile à Morat (FR). Car si ces différentes organisations sont bien en place, il reste à établir si elles savent toujours ce que les autres partenaires font.

Il s'agit aussi d'examiner et d'améliorer les zones où les activités des différentes unités se recoupent, a souligné le ministre de la défense. Car pour le «réseau de sécurité Suisse», il faut la collaboration de tous les éléments.

Sur le fond, M. Maurer a décerné des bonnes notes à la protection civile. Elle doit pratiquement fonctionner au quart de tour et sans avertissement préalable, ce qui est une tâche difficile, a-t-il relevé.

Grands événements

Le ministre de la défense n'a rien contre le fait que la protection civile soit engagée comme force d'appoint dans les grands événements. «Mais elle ne doit pas être en sus responsable pour toutes les bagatelles dans les communes», a-t-il insisté. «Sinon, on lui enlève sa crédibilité».

Une bonne formation et du matériel moderne sont des conditions indispensables pour une protection civile qui fonctionne, a ajouté Ueli Maurer. Mais il a en même temps rejeté une nouvelle fois les exigences des cantons, qui demandent que la Confédération s'engage davantage financièrement.

La loi sur la protection de la population et sur la protection civile engage les cantons et cela doit rester ainsi, a dit M. Maurer. (ats)

Ton opinion