Actualisé 12.12.2019 à 10:38

Nyon (VD)Gros freinage pour stopper in extremis en gare

Un train a failli zapper un arrêt à Nyon ce mercredi. Les CFF ne se prononcent pas sur les raisons de l'incident, qui n'a pas eu de conséquences.

von
jef
Seuls les derniers wagons du train étaient accessibles depuis le quai.

Seuls les derniers wagons du train étaient accessibles depuis le quai.

lecteur

«Le train est passé tout droit. Puis il y a eu un impressionnant plantage de freins», raconte un homme interloqué par la scène qui s'est déroulée ce mercredi matin en gare de Nyon (VD). Ce n'est en effet que d'extrême justesse que le Lausanne-Genève parti à 11h18 du chef-lieu vaudois est parvenu à faire halte dans la localité de La Côte à 11h44. A la suite du freinage tardif, «il ne restait qu'un seul wagon accessible depuis le quai», rapporte ce témoin. Il s'interroge. «Le conducteur s'était-il endormi?»

Les CFF refusent de se prononcer quant aux causes de l'incident et d'indiquer s'il est consécutif à une erreur humaine ou à une défaillance technique. «Le train s'est, en effet, arrêté trop tard en gare de Nyon. Cela peut arriver, mais il s'agit de cas isolés que nous analysons un par un», répond la porte-parole Ottavia Masserini, questionnée à deux reprises à ce propos. «Nous en tirerons les mesures nécessaires.» Les CFF contestent en revanche fermement que les feux aient été au rouge au moment du passage du train, infirmant la description faite par le témoin.

La porte-parole présente par ailleurs les excuses de la régie publique aux clients, et assure que «le personnel à bord des trains est formé pour affronter des situations inhabituelles comme celle survenue ce mercredi et pour garantir la sécurité des voyageurs».

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!