Neuchâtel: Grosjean ne veut pas de son portrait au Château
Actualisé

NeuchâtelGrosjean ne veut pas de son portrait au Château

Les anciens conseillers d'Etat neuchâtelois ont tous accepté de se faire tirer le portrait pour immortaliser leur passage à cette fonction. Sauf un.

par
cbx

Les conseillers d'Etat neuchâtelois se suivent, mais ne se ressemblent pas. Alors que le PLR Frédéric Hainard s'est battu pour obtenir de finir encadrer dans la salle des Chevaliers du Château, son successeur PLR Thierry Grosjean a décliné cet honneur, selon une information de RTN.

On se souvient que Frédéric Hainard, empêtré dans diverses affaires, avait dû donner sa démission en cours de législature. Son poste avait alors été repris par Thierry Grosjean. Bon prince, le désormais avocat chaux-de-fonnier va tout de même payer de sa poche cette oeuvre et offrir les 5000 francs auxquels il a droit à un étudiant.

A gauche

Les quatre autres conseillers d'Etat sortants ont en revanche accepté de figurer dans les annales. La socialiste Gisèle Ory et le sans-parti Claude Nicati ont préféré la photographie à la peinture.

Le nouvel exécutif neuchâtelois a basculé à gauche, en mai, après un second tour. Trois socialistes, un PLR et un UDC siègent désormais.

Ton opinion