Grosse colère des taxis genevois
Actualisé

Grosse colère des taxis genevois

Les chauffeurs de taxi français pourront désormais travailler à Genève.

Le gouvernement a adopté, hier, une modification se conformant ainsi aux directives de l'Union européenne. Salvador Perez, président de la Fédération des artisans taxi, est furieux contre cette concurrence qu'il juge déloyale.

Réputés pour leur coup de gueule, les taxis genevois pourraient lancer de nouvelles actions chocs. La bataille s'annonce rude.

Ton opinion