Bisbille à Genève: Grosse colère pour un gâteau d'anniversaire
Actualisé

Bisbille à GenèveGrosse colère pour un gâteau d'anniversaire

Une cliente d'un parc de loisirs pour enfants genevois dénonce la fête ratée de son fils. Yatouland réplique.

par
Léonard Boissonnas/tpi
En six ans d'existence, Yatouland a organisé des milliers de fête. (Photo: TdG)

En six ans d'existence, Yatouland a organisé des milliers de fête. (Photo: TdG)

«Anthony est très fâché, il n'a pas eu la fête qu'il voulait, il ne comprend pas.» En faisant appel aux services du Yatouland Vernier, Sandra pensait offrir à son fils de huit ans un anniversaire de rêve. Elle a dû déchanter.

Réservée au mois de juin pour le dimanche 14 août, la partie promise n'a pas eu lieu. En effet, arrivé en compagnie de ses amis devant l'enseigne, Anthony a trouvé les portes closes. Contactée dans la foulée, la direction de Yatouland a expliqué à la maman que, comme il faisait beau, ils avaient décidé de rejoindre leur parc de La Praille, distant de plusieurs kilomètres.

Dépitée mais décidée à ne pas décevoir Anthony, Sandra déplace ses troupes. «Mais arrivée là-bas, il n'y avait rien de ce que j'avais commandé, même pas de gâteau», assure-t-elle. Mécontente, elle entend aujourd'hui faire connaître son cas aux autres mères, «pour que leur enfant n'ait pas une mauvaise surprise».

Pas un sou déboursé par la maman

Du côté de Yatouland, c'est l'incompréhension la plus totale face à la colère de cette maman. «Comme chaque année, en cas de beau temps en été, nous nous déplaçons à La Praille, mieux adaptée à la chaleur. Nous prévenons nos clients de cette organisation au moment de leur réservation», assure Thierry Berchery, directeur de l'enseigne présente dans toute la Suisse romande.

«Nous nous sommes excusés, nous lui avons offert la fête de son fils et même proposé d'en organiser gratuitement une seconde, mais elle a refusé.» L'histoire pourrait se finir devant la justice.

Ton opinion