Covid-19 - Grosse livraison de vaccins attendue à Genève
Publié

Covid-19Grosse livraison de vaccins attendue à Genève

Le canton doit recevoir une importante livraison de doses, ce qui permettra de vacciner la population dès 16 ans. Les premiers rendez-vous devraient être agendés dès mercredi.

par
Léonard Boissonnas
Le rythme de la vaccination va prendre l’ascenseur ces prochaines semaines dans les centres genevois, comme ici à Palexpo.

Le rythme de la vaccination va prendre l’ascenseur ces prochaines semaines dans les centres genevois, comme ici à Palexpo.

REUTERS

Le rythme des vaccinations au bout du lac «va passer à une toute autre ampleur» à partir de la semaine prochaine, a déclaré vendredi le directeur général de la Santé, Adrien Bron, lors d’un point presse sanitaire. Le canton va recevoir quelque 50’000 doses de vaccin anti-Covid et sera en mesure d’ouvrir la vaccination à toute la population à partir de 16 ans. Les premiers rendez-vous pour les moins de 45 ans pourront ainsi être fixés dès samedi et devraient commencer à être agendés à partir de mercredi prochain.

Des livraisons en crescendo

La Dre Nathalie Vernaz-Hegi, pharmacienne cantonale, a détaillé l’agenda et le nombre de doses attendues ces prochaines semaines. «Nous avons reçu cette semaine 7356 doses du vaccin Pfizer et 46’000 doses de Moderna seront probablement livrées lundi», a-t-elle déclaré. La semaine suivante, 7355 doses de Pfizer sont attendues, et ensuite le rythme devrait passer à 5300 doses par semaine de ce vaccin, tandis que le Moderna va être disponible à Genève en crescendo, avec 62’994 doses livrées dans deux semaines, 63’089 doses deux semaines après et 86’317 doses attendues pour fin juin.

«On pourra prendre en charge les 62’000 personnes inscrites à ce jour», a ajouté la pharmacienne cantonale. La cadence au centre de Palexpo sera de 3000 vaccinations par jour la semaine prochaine et devrait augmenter ensuite. Si tous ceux qui se sont inscrits dès le 4 janvier sur la plateforme cantonale dédiée vont enfin recevoir un rendez-vous, les 45 ans et plus resteront prioritaires.

Couverture vaccinale de 15%

A ce jour, 157’738 personnes ont reçu une première injection et 85’548 personnes se sont fait administrer les deux doses. Une part de 49 % des 55 ans et plus a reçu au moins une première piqûre, tandis que chez les 45 ans et plus, la proportion s’élève à 42%. Selon les autorités sanitaires cantonales, la couverture vaccinale de la population s’élève désormais à 15%, se réjouissent-elles.

La Dre Nathalie Vernaz-Hegi a conseillé à ceux qui veulent être vaccinés au plus vite de ne pas sélectionner un centre en particulier sur la plateforme d’inscription, les capacités pouvant varier de 100 à 4000 vaccinations par jour selon les lieux. Pour ceux qui voudraient modifier leur sélection, rien de plus simple, a-t-elle expliqué: il suffit de cliquer sur les liens des centres visés et un nouveau rendez-vous est proposé dans les 24 heures.

Assouplissements: situation stable

Quant aux moins de 16 ans, la médecin cantonale, la Dre Aglaé Tardin, a indiqué que la vaccination pourrait peut-être s’ouvrir dès l’âge de 12 ans cet automne. Elle a encore précisé que les récents assouplissements n’ont pas entraîné de hausse particulière des contaminations. Entre 80 et 140 nouveaux cas sont détectés par jour. Cette semaine, trois décès étaient à déplorer. Le nombre d’hospitalisations s’élevait vendredi à 145, dont 49 cas de Covid aigu et 96 cas post-Covid.

Quatorze personnes se trouvaient en réanimation, dont 6 en soins intensifs et 8 en soins intermédiaires. La moitié des personnes hospitalisées a moins de 60 ans. Plus de 15’000 tests ont été réalisés cette semaine pour un taux de positivité de 5,8%. Près de 1700 personnes, dont huit en EMS, observaient une quarantaine et 1241, dont deux dans les EMS, étaient en isolement.

Variant indien présent

Une quinzaine de cas de contaminations au variant indien a été répertoriée à Genève. Les autorités ne se disent pas inquiètes, mais la vigilance est accrue. Les contacts de ces personnes sont mis en quarantaine stricte, et les contacts de ces contacts sont testés. Un test PCR est en ce cas recommandé.

Du froid pour éviter les douleurs au bras

Pour les douleurs que certains vaccinés disent ressentir au bras après l’injection, Aglaé Tardin a recommandé d’appliquer du froid et de se reposer. La prise de paracétamol n’est pas contre-indiquée après la piqûre, à raison d’1 gramme toutes les 6 heures.

Tous à 16 ans, sauf Vaud

Avant Genève, le Jura, Neuchâtel et Fribourg avaient ouvert la vaccination dès 16 ans. Du coup, le canton de Vaud, qui avait été le premier à vacciner dès 18 ans, devient donc le seul en Suisse romande à ne pas vacciner les plus jeunes. «Avant d’ouvrir à la classe d’âge suivante, le Canton a toujours laissé un peu de temps à la précédente pour qu’elle puisse s’inscrire. Il a été le premier à proposer la vaccination aux 18+ ; cela fait maintenant plus de deux semaines que les 18-49 ans peuvent prendre rendez-vous, rappelle le «Département de la santé et de l’action sociale», sollicité par nos soins. Le groupe suivant, soit les 16-17 ans, pourra accéder à la vaccination «très prochainement». Mais aucune date n’est articulée.

Ton opinion

200 commentaires