Australie: Grosse opération contre les clubs des Hell's Angels
Actualisé

AustralieGrosse opération contre les clubs des Hell's Angels

Plus de 700 policiers australiens ont effectué jeudi des descentes dans des lieux fréquentés par les Hell's Angels de Melbourne, saisissant armes, drogues et argent.

L'opération policière était destinée à mettre un terme aux activités illégales perpétrées par ces gangs de motards.

L'opération policière était destinée à mettre un terme aux activités illégales perpétrées par ces gangs de motards.

Les forces de l'ordre ont pénétré à l'aube dans une soixantaine de clubs ou de locaux de cette ville du sud de l'Australie, à la suite d'une augmentation des heurts, souvent armés, entre bandes rivales. Treize personnes ont été arrêtées, dont un des leaders des Hell's Angels australiens, Peter «Skitzo» Hewat.

Plusieurs propriétés fouillées étaient quasiment fortifiées, selon Steve Fontana, un haut responsable de la police de l'Etat de Victoria. «Nous avons trouvé un grand nombre d'armes à feu, munitions, drogues et de grosses sommes d'argent en liquide», précise-t-il. «L'enquête et les fouilles se poursuivent.»

La quantité d'armes récupérées à un endroit était telle qu'il a fallu faire venir un camion pour les transporter. La police n'a toutefois pas trouvé d'armes de nature militaire, contrairement à ce qu'elle attendait. Elle s'inquiète notamment de la possession éventuelle par les Hell's Angels de fusils d'assaut AK-47s ou M1.

Les gangs de motards sont une menace croissante pour la sécurité en Australie, selon la police, qui s'est engagée à mettre fin à leurs activités dans l'Etat du Queensland, au nord-ouest, après une rixe géante le mois dernier. Un projet de loi dans cet Etat prévoit de limiter à quatre le nombre de motards autorisés à rouler ensemble, afin d'éviter l'effet de bande et les menaces de groupes.

En Nouvelle-Galles-du-Sud, Etat du sud-est de l'Australie, il est désormais interdit aux membres de gangs de motards de détenir ou d'exploiter des salons de tatouage ou d'arborer les couleurs de leur gang dans certains quartiers de Sydney. Ces interdictions sont tombées après une série de coups de feu tirés depuis des voitures contre des motards. (ats)

Ton opinion