Actualisé 28.11.2019 à 21:46

Lausanne

Grosses bagnoles au coeur d'un rugissant combat

Une pétition vise à interdire le stationnement en ville des véhicules les plus lourds. Le problème est réel, mais la solution ne convainc pas.

de
Francesco Brienza
Les autos volumineuses sont mal vues par certains Lausannois.

Les autos volumineuses sont mal vues par certains Lausannois.

Keystone

Un Lausannois part en guerre contre les voitures qu'il juge surdimensionnées. Ce jeudi, Sylvain Croset a déposé au Conseil communal une pétition munie de 1200 signatures. Ce qu'elle demande: rien de moins que l'interdiction pure et simple, pour les véhicules de plus de 1500 kg, de stationner, voire de circuler sur le domaine public. Les VW Tiguan, Mercedes GLC, VW T-ROC, BMW X1 et Ford Kuga, par exemple, font partie de la liste. «Ces engins sont inutiles pour les non-professionnels et doivent rester à l'extérieur des villes», clame Sylvain Croset.

L'homme est animé par un idéal écologique, mais pas seulement. Selon lui, ces engins trop volumineux posent la question de la sécurité.

Il n'y a pas que les gros véhicules qui gênent

Contactée, la police de Lausanne lui donne partiellement raison. Régulièrement, des agents sont appelés pour faire déplacer des voitures qui gênent le passage des camions de la voirie ou des transport publics. «Il semble même que les cas soient en augmentation, selon son porte-parole, Sébastien Jost. Notamment quand la rue est aménagée de zones de stationnement de chaque côté.»

Mais les SUV et autres gros véhicules ne seraient pas spécialement concernés: «C'est davantage lié au comportement du conducteur.» Les forces de l'ordre relèvent toutefois qu'en raison de la topographie, certaines zones bleues sont plus étroites, ou collées à un mur, et que les dimensions de l'auto peuvent en effet entrer en ligne de compte.

Pas le bon critère?

Quant au volet écologique de la pétition, la méthode ne convainc pas plus. «Considérer le poids d'un véhicule n'est pas la solution, car il faut faire la différence entre les véhicules à essence, électriques ou hybrides, relevait récemment sur lematin.ch Jean-Luc Pirlot, secrétaire de la section vaudoise de l'Union professionnelle suisse de l'automobile. Cette mesure est tout à fait stupide.»

Ainsi, bien des voitures électriques ou hybrides dépassent les 1500 kg, alors que certaines Ferrari ou Lamborghini, plus polluantes, sont en-dessous de cette limite. 

Des macarons en fonction du poids

L'idée des pétitionnaires ressemble aux mesures prises par des villes en cas de pics de pollution, et comme Genève envisage de le faire. Mais là, il serait question de distribuer des macarons en fonction du poids de la voiture et non de ses émissions polluantes. Un délai serait prévu pour les Lausannois dont le véhicule ne serait pas conforme aux nouveaux critères. Passé ce délai, ils ne pourraient plus ni stationner ni circuler dans la zone. Les policiers seraient ensuite appelés à verbaliser tous les véhicules qui n'ont pas le bon macaron, ou pas de macaron du tout. Le conseil communal de Lausanne devrait se saisir prochainement de la pétition.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!