Publié

CHUVGrossesse et covid: les risques sont sous-estimés

A l’approche de l’accouchement, les femmes infectées ont 18 fois plus de risques de mourir que les autres. L’hôpital vaudois se montre intransigeant avec les visites à la maternité.

par
frb
A Lausanne, les mères qui ne sont pas porteuses du virus sont placées dans des chambres à deux lits.

A Lausanne, les mères qui ne sont pas porteuses du virus sont placées dans des chambres à deux lits.

Sputnik via AFP

«Dans les études que nous menons, nous enregistrons un taux de complications maternelles graves dans près de 10% des cas, menant à une admission aux soins intensifs.» Interrogé lundi par «24 Heures», le professeur David Baud, chef du Service d’obstétrique du CHUV, donne des chiffres inquiétants. Selon lui, en fin de grossesse, le risque de décès en cas d’infection au coronavirus est 18 fois plus élevé que la normale. L’état d’une femme enceinte peut se détériorer très rapidement sur le plan respiratoire, parfois en quelques heures. Pour les fœtus et les nouveau-nés, les risques d’une évolution sévère voire de décès sont heureusement plus rares. «Beaucoup de parents les sous-estiment», ajoute le spécialiste.

C’est pourquoi l’hôpital cantonal vaudois a drastiquement limité le droit de visite, y compris des pères. Les partenaires peuvent être présents durant l’accouchement et jusqu’à 2h après, indique le site du CHUV. Ensuite, sauf complication et transfert en néonatologie, ils devront attendre le retour de la mère et du bébé à la maison. Raison pour laquelle les sorties rapides sont favorisées.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!