Affaire Polanski: «Gstaad est proche de la saturation»
Actualisé

Affaire Polanski«Gstaad est proche de la saturation»

A quelques heures de l'arrivée du cinéaste Roman Polanski, le directeur de l'Office du tourisme de Gstaad (BE) est inquiet pour l'image de sa station, connue pour la discrétion avec laquelle elle accueille ses hôtes de marque.

Les nombreux journalistes, qui sillonnent le village, ne sont pas forcément profitables à sa réputation, a expliqué vendredi à la radio alémanique DRS Roger Seifritz.

Le directeur du tourisme avait déjà été confronté à une première vague de journalistes après l'arrestation du cinéaste franco-polonais. Il assiste aujourd'hui à la deuxième vague et les gens du village doivent à nouveau répondre aux mêmes questions. «On s'approche lentement d'une certaine saturation», a avoué Roger Seifritz.

Le célèbre cinéaste est attendu dans son chalet de Gstaad au plus tôt dès vendredi 13 heures. Roman Polanski devrait y passer le reste de sa détention durant toute la durée de la procédure lancée par les Etats-Unis pour obtenir son extradition.

En application de l'arrêt rendu la semaine passée par le Tribunal pénal fédéral, le cinéaste doit verser une caution de 4,5 millions de francs, déposer son passeport auprès des autorités et porter un bracelet électronique pour pouvoir résider dans son chalet de Gstaad en attendant l'issue de la procédure.

Roman Polanski a été arrêté le 26 septembre dernier à l'aéroport de Zurich et placé en détention provisoire en vue de son extradition. Cette mesure fait suite à un mandat d'arrêt international lancé par les Etats-Unis après sa fuite en Europe. Il avait plaidé coupable après avoir eu des relations sexuelles avec une jeune fille de 13 ans en 1977. (ap)

Horde de journalistes

Une armée de journalistes a commencé à s'installer vendredi aux abords du chalet de Roman Polanski à Gtaad (BE). Au cours de la matinée, entre 50 et 100 représentants des médias sont arrivés au chalet situé un peu en dehors du village de l'Oberland bernois. Plusieurs véhicules de retransmission de chaînes de télévision étrangères sont garés à proximité. Selon une correspondante de l'ATS sur place, les journalistes ont pu s'approcher «vraiment près» du chalet.

Il y avait de la lumière jeudi soir dans la maison, ont rapporté des témoins oculaires. Mais on ne sait pas qui se trouvait à l'intérieur. Roman Polanski a été transféré jeudi de la prison de Wintherthour dans un lieu tenu secret. Il s'agissait de s'assurer que l'acheminement du cinéaste de 76 ans à Gstaad se ferait sans problème. /ats

Ton opinion