Payerne (VD): Guéguerre entre collégiens et footeux en herbe

Actualisé

Payerne (VD)Guéguerre entre collégiens et footeux en herbe

Une bagarre entre un élève et un jeune du centre de formation a dégénéré, jeudi. Le lendemain, un sportif a été agressé sur le chemin de l'école.

par
Abdoulaye Penda Ndiaye
Au collège de Payerne, les tacles ne se font pas que sur le terrain de foot. (photo prétexte)

Au collège de Payerne, les tacles ne se font pas que sur le terrain de foot. (photo prétexte)

C'est «La guerre des boutons» version broyarde. Depuis la semaine passée, querelles et bagarres entre élèves font régner une ambiance détestable au Collège Derrière-La-Tour, à Payerne. Les protagonistes sont des élèves de 9e (âgés de 14 ou 15 ans) et dix-sept jeunes, triés sur le volet pour suivre la formation sport-études de l'Association suisse de football. «Jeudi, un footballeur a tapé un élève dans la cour de l'école. C'était au moment où les élèves organisaient une vente de pâtisseries pour payer leur voyage de fin d'études. Il y a eu ensuite une bagarre générale entre collégiens et footballeurs», selon un témoin. Directeur de l'établissement, Philippe Duboux minimise: «C'était entre deux élèves et cela ressemblait à une prise de bec entre deux coqs. J'ai entendu les élèves et un d'eux a reconnu avoir tapé trop fort.»

Mais, durant la soirée, la tension va monter d'un cran. Estimant que le sportif avait eu le dessus sur leur camarade, des élèves ont décidé d'aller corriger les joueurs. «Ils étaient une trentaine et portaient des capuchons et des écharpes pour masquer leurs visages, mais l'entraîneur a réussi à faire fuir le groupe en menaçant d'appeler la police», déclare notre source.

Petits voyous venus de l'extérieur?

Le directeur de l'établissement affirme qu'il y avait plutôt «une vingtaine de jeunes, dont la plupart sont extérieurs à l'école».

Les assaillants n'ont pas du tout apprécié leur déconfiture. Le lendemain, ils ont attaqué un joueur qui se rendait à l'école en provenance du domicile de sa famille d'accueil. «Les sportifs ont juré de venger leur camarade», poursuit notre interlocuteur.

Le directeur, lui, soutient que la tension a baissé et dénonce une intrusion. «La violence est le fait de jeunes oisifs qui s'abritent derrière les réseaux sociaux virtuels et profitent de la moindre occasion», déplore-t-il.

Climat délétère au Belvédère

«C’est un litige entre deux ­collégiennes qui a dégénéré.» La police de Lausanne a con­firmé être intervenue vendredi matin lors d’une bagarre entre des adolescentes scolarisées au collège du Belvédère à Lausanne. Selon nos informations, tout est parti d’un vol qui a mal tourné dans un kiosque. Mécontentes d’avoir été surprises, les filles ont tabassé la tenancière. Mais la fille de cette dernière, scolarisée dans l’établissement, a décidé de venger sa mère. La bagarre a été suivie par une vingtaine de jeunes. Certains l’ont même filmée.

Ton opinion