Publié

Onex (GE)Guerre de territoire entre chiens et humains au parc

Les zones où l'on peut laisser gambader son toutou sans laisse au parc des Évaux ont été réduites. Tollé chez les maîtres.

par
Maria Pineiro
La majeure partie de la zone est interdite aux chiens sans laisse.

La majeure partie de la zone est interdite aux chiens sans laisse.

iStock

«Les propriétaires de chiens se sont peu à peu approprié tout le parc, faisant fi de la réglementation en vigueur. Avec l'augmentation des visiteurs, il y a des conflits d'usage et des risques pour la sécurité», affirme Philippe Gay, directeur de la fondation qui gère le parc des Évaux.

Elle a donc redéfini des zones interdites, accessibles en laisse ou de liberté. Les canidés disposent désormais de 5 hectares sur 50 pour s'ébattre sans entraves, une diminution de moitié par rapport au passé. A cela, il faut ajouter 10 hectares de forêt accessibles durant 9 mois.

Des panneaux ont été posés il y a deux semaines, suscitant un tollé chez les maîtres. Une pétition demandant l'accès libre sur de larges parties du parc a récolté 250 signatures en une semaine. «Nous n'avons jamais été consultés, tonne Jean-Luc Schmutz, pétitionnaire. Les espaces sont inadaptés, trop loin pour les aînés et dangereux pour les animaux. Nous avons le sentiment qu'on ne veut plus de nous.» Pour lui, seule une minorité posait problème.

Aucune amende n'est prévue

Philippe Gay évoque «des dizaines de témoignages de chiens hors de contrôle dans l'espace grillades ou d'animaux courant autour des enfants dans les jeux. «Engager des civils assermentés pouvant amender aurait permis de rétablir l'ordre», avance Jean-Luc Schmutz.

Aucune amende n'est prévue, mais les collaborateurs des Évaux font respecter les nouvelles consignes, qui pourraient évoluer, les deux parties se disant prêtes à discuter.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!