Actualisé

TensionsGuerre des chefs à la police vaudoise

Une guerre des chefs mine la police vaudoise. Le gouvernement va intervenir.

Une délégation du Conseil d'Etat vaudois entendra les responsables, notamment le commandant de la police cantonale Eric Lehmann et le commandant de la gendarmerie Alain Bergonzoli, en vue de «remédier aux conflits internes», a annoncé mardi le gouvernement vaudois.

Les tensions internes au sein du commandement de la police cantonale, portées aujourd'hui sur la place publique, péjorent l'image de toute la police, souligne le Conseil d'Etat. La conseillère d'Etat Jacqueline de Quattro, cheffe du département de la sécurité et de l'environnement, a décidé de renforcer les actions déjà entreprises pour remédier aux conflits internes de la police cantonale. Après avoir entendu les personnes en charge des responsabilités de la direction du service, elle a proposé au gouvernement qu'une délégation les entende. Ces auditions auront lieu rapidement afin de permettre d'autres investigations ou mesures plus poussées si elles s'avéraient nécessaires.

Le Conseil d'Etat tient à souligner qu'en dépit d'un «climat difficile», les collaborateurs de la police cantonale effectuent leurs missions à satisfaction et que la sécurité publique n'est nullement affectée par cette situation. (ap)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!