Guerre en Ukraine: 16 morts dans une frappe russe sur un marché 

Publié

Guerre en Ukraine Au moins seize morts dans une frappe russe sur un marché 

Au moins seize personnes ont été tuées mercredi, et 31 autres blessées par un bombardement russe sur un marché dans l’est de l’Ukraine, à une trentaine de kilomètres de Bakhmout. 

L’attaque russe a frappé un marché de Kostiantynivka, dans la région de Donetsk, le 6 septembre 2023. 

L’attaque russe a frappé un marché de Kostiantynivka, dans la région de Donetsk, le 6 septembre 2023. 

Services de secours de la région de Donetsk via REUTERS

Au moins seize personnes ont été tuées mercredi, et 31 autres blessées par un bombardement russe sur un marché dans l’est de l’Ukraine, à une trentaine de kilomètres de Bakhmout, théâtre d’une sanglante bataille avec les troupes de Moscou, depuis plus d’un an. «L’artillerie des terroristes russes a tué seize personnes dans la ville de Kostiantynivka, dans la région de Donetsk», a écrit le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, sur les réseaux sociaux.

Faisant état d’un marché et de magasins touchés, il a prévenu que «malheureusement, le nombre de morts et de blessés pourrait croître.» Des images de vidéosurveillance montrent une ruelle commerçante calme, lorsque soudain le sifflement d’un projectile se fait entendre, suivi d’une très forte explosion. Le parquet général a fait état de 31 blessés. «L’opération de secours se poursuit. Il y a encore des gens sous les décombres», a ajouté le parquet sur Telegram.

Malgré les multiples frappes qui ont touché des sites civils en Ukraine, faisant de nombreux morts, Moscou affirme systématiquement viser et détruire des cibles militaires. Tôt le matin, une frappe  de drone explosif russe a déjà fait un mort dans la région d’Odessa (sud), où des infrastructures portuaires nécessaires aux exportations de blé sont régulièrement visées.

Un milliard de dollars

Ce très lourd bilan intervient alors que le secrétaire d’État américain Antony Blinken effectue, mercredi, une visite surprise, sa quatrième en Ukraine depuis le début de l’invasion russe, en février 2022. Lors de sa rencontre avec son homologue ukrainien Dmytro Kouleba, avant l’annonce du bilan de la frappe, il a réaffirmé la détermination des États-Unis à soutenir Kiev pour aboutir à la libération des territoires occupés.

«Nous voulons nous assurer que l’Ukraine dispose de ce dont elle a besoin à long-terme (...) et de forts moyens de dissuasion», a-t-il dit. Selon un haut responsable du département d’État, il devrait annoncer «un nouveau financement américain pour l’Ukraine de plus d’un milliard de dollars.»

Contre-offensive 

Le Kremlin a réagi en accusant les États-Unis de «maintenir l’Ukraine en état de guerre» et en assurant que l’assistance américaine ne peut «avoir une influence sur l’issue de l’opération militaire spéciale», l’euphémisme imposé en Russie pour évoquer cette invasion.

La contre-offensive ukrainienne avance difficilement depuis juin, mais Kiev espère être proche d’une percée, depuis la prise du village Robotyné fin août, qui pourrait lui ouvrir la voie vers le Sud et la Crimée, sa péninsule annexée en 2014 par Moscou. La Russie n’a jamais reconnu avoir cédé cette localité et le ministère russe de la Défense affirmait, mercredi, avoir encore repoussé quatre attaques ukrainiens dans la zone. 

Ne ratez plus aucune info

Pour rester informé(e) sur vos thématiques préférées et ne rien manquer de l’actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque jour, directement dans votre boite mail, l'essentiel des infos de la journée.

(AFP)

Ton opinion

69 commentaires