Guerre en Ukraine: attaque massive de drones dans le Sud

Publié

Guerre en UkraineLes forces ukrainiennes abattent 17 drones

La Russie a procédé, lundi, à une attaque «massive» dans la région ukrainienne d’Odessa, endommageant des infrastructures.

L’attaque s’est déroulée pendant trois heures et demie et n’a fait ni victime ni blessé.

L’attaque s’est déroulée pendant trois heures et demie et n’a fait ni victime ni blessé.

via REUTERS

Le président turc Recep Tayyip Erdogan retrouve lundi à Sotchi (sud-ouest de la Russie) son homologue russe Vladimir Poutine. Ils doivent discuter d’une reprise à temps pour la récolte d’automne de l’accord céréalier dont Moscou est sorti en juillet. Négocié sous l’égide de l’ONU, il vise à protéger les exportations céréalières via les ports ukrainiens sur la mer Noire. Erdogan espère faire de ces entretiens un tremplin en vue de négociations de paix plus larges entre Kiev et Moscou, alors que l’Ukraine se trouve en pleine contre-offensive.

Dans la région méridionale d’Odessa, déjà visée par une autre attaque durant la nuit précédente, le gouverneur local Oleg Kiper a annoncé lundi matin sur Telegram que «dix-sept drones ont été abattus par nos forces de défense aérienne». «Dans plusieurs localités du district d’Izmaïl, des entrepôts et des bâtiments de production, des machines agricoles et des équipements d’entreprises industrielles ont été endommagés», a-t-il ajouté. L’attaque s’est déroulée pendant trois heures et demie et n’a fait ni victime ni blessé.

«Importante attaque nocturne»

Le Commandement opérationnel pour le sud de l’Ukraine a décrit de son côté une «importante attaque nocturne» conduite au moyen de drones contre «des infrastructures civiles de la zone du Danube». Parallèlement, l’Ukraine a revendiqué lundi des gains limités sur le front sud et la reprise de trois km2 près de Bakhmout (Est).

À Kiev, les autorités ont, elles, fait état d’une nouvelle alerte à la bombe reçue pour toutes les écoles de Kiev, trois jours après la première, le jour de la rentrée scolaire le 1er septembre, qui s’était révélée fausse.

Vedettes militaires détruites

Lundi, Moscou a par ailleurs affirmé avoir détruit en mer Noire quatre vedettes militaires rapides transportant des soldats ukrainiens, quelques jours après avoir dit avoir fait de même contre quatre bateaux des forces spéciales de Kiev. «Dans la partie nord-ouest de la mer Noire, (…) l’aviation navale de la Flotte de la mer Noire a détruit quatre vedettes militaires rapides «Willard Sea Force» de fabrication américaine (transportant) des groupes de débarquement des Forces armées de l’Ukraine», a indiqué le ministère russe de la Défense sur Telegram.

Les bateaux ukrainiens voyageaient dans la nuit de dimanche à lundi en direction du cap Tarkhankout situé dans l’Ouest de la péninsule de Crimée, annexée par Moscou en 2014, a ajouté le ministère sans fournir davantage d’informations. Lundi également, Moscou a dit avoir abattu un drone ukrainien au large de la Crimée ainsi qu’un second appareil dans la région russe de Koursk, frontalière de l’Ukraine. Les attaques de drones contre le territoire russe et la Crimée se sont multipliées ces dernières semaines.

(AFP)

Ton opinion