finale de la Coupe de France: Guingamp au bout de son rêve
Actualisé

finale de la Coupe de FranceGuingamp au bout de son rêve

Guingamp s'est trouvé un héros: l'ancien attaquant des Grasshoppers Eduardo.

Le Brésilien a en effet offert au petit club breton sa première Coupe de France en signant les deux buts de son équipe face au Stade Rennais (2-1). L'En Avant devient du même coup la deuxième formation hexagonale de 2e division à soulever le trophée après Le Havre en 1959.

Dans cette finale 100% «breizh» et au coeur d'un Stade de France totalement rouge et noir, Guingamp, le petit de L2, a réalisé son rêve alors qu'il était mené au score. Mais l'ancien buteur de GC - six saisons passées en Suisse pour 36 réalisations - permettait à son président Noël Le Graët (battu en finale par Nice en 1997) et à son entraîneur Victor Svunka (battu dans la finale 2004 par le PSG alors qu'il dirigeait Châteauroux, qui militait également en L2) d'exulter.

Rennes - sans Julian Esteban, pas convoqué puisque touché cette fois-ci au psoas-iliaque... - était au contraire amer. La formation de Guy Lacombe attend une troisième Coupe de France depuis 1971, date d'ailleurs de sa dernière finale.

(ats)

Finale de la Coupe de France

Stade de France, St-Denis.

Rennes- Guingamp (L2) 1-2 (0-0).

Buts: 69e Bocanegra 1-0. 72e Eduardo 1-1. 82e Eduardo 1-2.

Ton opinion