St-Gall: Gurit affiche un bénéfice en forte hausse en 2014
Actualisé

St-GallGurit affiche un bénéfice en forte hausse en 2014

Le spécialiste st-gallois des matières synthétiques et matériaux composites a réalisé en 2014 un bénéfice net en hausse à 11,1 millions de francs, contre 0,1 million l'année précédente.

Le groupe, qui a bénéficié d'un bon contexte de marché, a vu son chiffre d'affaires croître de 19,4%, à 335,8 millions.

Une reprise significative dans les segments outillage et automobile, ainsi qu'une demande positive en matériaux bruts, ont notamment contribué à la bonne tenue des ventes, explique mardi le groupe st-gallois dans un communiqué. Le résultat opérationnel (EBIT) a de son côté bondi de 149,3% à 16,2 millions de francs, tandis que le bénéfice d'exploitation s'est accru de 117,8% à 14,2 millions.

Ces résultats sont, en conséquence, plus ou moins conformes aux prévisions des analystes. Le bénéfice net s'avère un peu inférieur et l'EBIT légèrement supérieur aux attentes. Le consensus de l'agence financière awp avait tablé sur un bénéfice net de 12,5 millions de francs et un EBIT de 15,7 millions.

Reprise dans l'énergie éolienne

Dans le détail, la division «Composite Materials» a vu ses ventes progresser de 13% sur un an, à 256,7 millions de francs. L'unité a notamment bénéficié d'une reprise dans le secteur de l'énergie éolienne, accrue par une demande en hausse dans l'industrie marine et une croissance substantielle dans la fourniture de matériaux à d'autres marchés industriels.

Le segment «Composite Systems and Engineering» a pour sa part dégagé un chiffre d'affaires en hausse de 46,9% à 79,1 millions de francs. Cette amélioration s'explique principalement par une excellente croissance dans les activités d'outillage - soutenue par la demande d'énergie éolienne en Asie - ainsi que de meilleures performances de production dans le secteur des composants de carrosserie automobile.

Sur l'ensemble de l'année, Gurit se montre prudemment optimiste quant à son développement, mais table sur une poursuite de la croissance. Une demande favorable est notamment attendue dans les secteurs énergie éolienne et automobile. L'entreprise entend continuer à «fermement» travailler sur l'amélioration de son profit opérationnel en 2015. (ats)

Ton opinion