Covid-19 – Guy Parmelin exhorte la population à la vaccination et à la 3e dose
Publié

Covid-19Guy Parmelin exhorte la population à la vaccination et à la 3e dose

Berne renforce les mesures contre le nouveau variant du Covid-19. Les vaccins actuellement disponibles devraient toutefois protéger contre l’Omicron, selon des experts.


Guy Parmelin exhorte tous les voyageurs de retour d’Afrique du Sud à se faire tester et à se mettre en quarantaine pendant dix jours.


Guy Parmelin exhorte tous les voyageurs de retour d’Afrique du Sud à se faire tester et à se mettre en quarantaine pendant dix jours.

20min/Matthias Spicher

Depuis son apparition en Afrique du Sud, le variant Omicron du coronavirus met le monde en émoi. Dont la Confédération. Dans une interview à la «SonntagsZeitung», Guy Parmelin exhorte ainsi la population à se faire vacciner maintenant et surtout à faire la troisième dose de rappel: «Il est important que tout le monde soit conscient de ses responsabilités et respecte les mesures de précaution de la Confédération et des cantons.»

Voyageurs d’Afrique du Sud pas testés

Mais il faut aussi éviter que le nouveau variant du virus ne se répande rapidement et largement en Suisse, souligne le Vaudois. Il exhorte donc aussi tous les voyageurs de retour d’Afrique du Sud à se faire tester et à se mettre en quarantaine pendant dix jours. Car hier matin encore, un vol Swiss en provenance d’Afrique du Sud a atterri à Zurich sans que les passagers aient été testés et mis en quarantaine. Entretemps, ils ont été contactés par SMS par l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) qui leur a demandé de se mettre en quarantaine. Par ailleurs, la liste des pays nécessitant une quarantaine au retour en Suisse a été étendue hier soir à d’autres États où Omicron est apparu, dont la Grande-Bretagne, les Pays-Bas et la République tchèque.

Omicron moins virulent?

Alors que les premiers indices avaient laissé supposer que le virus est devenu encore un peu plus contagieux avec le nouveau variant, des spécialistes atténuent cette première alerte. Il semble ainsi que la vaccination devrait toujours offrir une protection contre les formes graves du Covid, a déclaré le virologue allemand Christian Drosten, cité dans plusieurs journaux suisses, dont la «SonntagsZeitung». Selon lui, il n’y a pas d’indices d’une évolution plus grave de la maladie. Et on ignore encore si le nouveau variant est plus contagieux.

Le spécialiste a encore souligné que, selon les estimations actuelles, les vaccins disponibles continueraient en principe à protéger, sachant que la protection contre les infections graves est particulièrement résistante aux mutations de virus. C’est pourquoi Christian Drosten tout comme Guy Parmelin et les virologues de la task force suisse demandent une vaccination et un rappel plus rapides.

Omicron dépisté en cas de test positif

Si hier soir aucun cas d’infection avec le nouveau variant du Covid-19 n’avait encore été signalé en Suisse, le risque de son introduction dans le pays existe néanmoins. Ainsi, Omicron a provoqué des réunions organisées à la hâte par les autorités fédérales, rapporte la «NZZ am Sonntag». L’Office fédéral de la santé publique s’est notamment entretenu avec le corps médical cantonal et des mesures immédiates ont été décidées. S’il existe un lien éventuel avec le nouveau variant, les tests seront dès à présent beaucoup plus étendus et le contact-tracing des cantons sera élargi. Concrètement, cela signifie que les personnes seront interrogées sur leurs activités au-delà de la période des dix derniers jours et que davantage de contacts seront identifiés et également interrogés.

(ewe)

Ton opinion

566 commentaires