Neuchâtel: Hainard estime avoir toujours fait «au mieux»
Actualisé

NeuchâtelHainard estime avoir toujours fait «au mieux»

Frédéric Hainard, condamné par la justice à deux reprises ces dernières semaines, estime pourtant avoir toujours fait «au mieux» dans ces affaires.

Frédéric Hainard: «Je respecte le mensonge des autres comme je respecte que le fait que parfois la situation soit différente de celle que je vis, que je ressens, ou de ce que les autres vivent et ressentent.»

Frédéric Hainard: «Je respecte le mensonge des autres comme je respecte que le fait que parfois la situation soit différente de celle que je vis, que je ressens, ou de ce que les autres vivent et ressentent.»

L'ancien conseiller d'Etat, Frédéric Hainard, a été reconnu coupable d'abus d'autorité et de violation de la souveraineté territoriale étrangère par le Tribunal pénal fédéral, ainsi que d'abus d'autorité, contrainte et faux dans les titres par le Tribunal régional de Neuchâtel. Mais «la situation doit être examinée probablement par d'autres juges», a-t-il dit dans une interview mercredi à la télévision Canal Alpha. L'avocat neuchâtelois, Frédéric Hainard, explique qu'il jugeait que ses actes étaient du ressort de sa responsabilité et de ses compétences.

Pour l'heure, il n'admet que des fautes politiques, qu'il juge avoir payées lourdement. Accusé plusieurs fois d'avoir menti, il nuance: «Chacun a la perception qu'il a de la vérité, de la réalité». «Je respecte le mensonge des autres comme je respecte que le fait que parfois la situation soit différente de celle que je vis, que je ressens, ou de ce que les autres vivent et ressentent.»

Sa capacité à exercer la fonction d'avocat «en l'état, n'est pas remise en question», a-t-il ajouté. Reste que le dossier est suivi de près par l'Autorité de surveillance des avocats et par l'Ordre des avocats neuchâtelois. (ats)

Ton opinion