Formule 1: Hamilton déjà devant aux essais
Actualisé

Formule 1Hamilton déjà devant aux essais

Le pilote britannique, vainqueur l'an dernier, a signé le meilleur temps de la 2e séance d'essais libres du Grand Prix d'Espagne de F1, vendredi. Il a devancé Sebastian Vettel (Ferrari).

Lewis Hamilton est bien parti pour réussir sa 5e pole de la saison.

Lewis Hamilton est bien parti pour réussir sa 5e pole de la saison.

Avec un meilleur chrono en 1'26''852, en pneus medium, le double champion du monde anglais n'a amélioré que de quatre centièmes son meilleur temps du matin, en 1re séance, mais cela a suffi pour devancer Vettel de quatre dixièmes.

Il faisait beaucoup plus chaud (50°C sur la piste, 28°C dans l'air) et Hamilton n'a donc pas pu battre, même en pneus medium, le temps de référence fixé vendredi matin lors de la 1ère session par son coéquipier Nico Rosberg en pneus durs (1'26''828).

Le choix de Pirelli d'apporter des gommes dures et medium, et pas de pneus tendres, a été critiqué par certains pilotes, dont Fernando Alonso (McLaren-Honda). Le héros local a été crédité du 11e chrono, pas loin de son jeune compatriote Carlos Sainz Jr, 9e dans sa Toro Rosso, qui débute en F1 mais connaît bien cette piste catalane.

Dans le camp Ferrari, Kimi Räikkönen a complété, comme en 1re séance, le quatuor de tête, devant la Red Bull de Daniil Kvyat, 20 ans, et la Toro Rosso de Max Verstappen, 17 ans, qui prouvent à chaque course qu'en F1 aussi le talent n'est pas forcément proportionnel au nombre d'heures passées dans une monoplace.

La séquence vedette vidéo de cette séance a été l'oeuvre du Franco-Genevois Romain Grosjean: le capot moteur de sa Lotus s'est désintégré en pleine ligne droite, à pleine vitesse, mais heureusement personne n'a été touché ou blessé par un morceau de carbone. Coïncidence? Sa monoplace noir et or fait la promotion, ce week-end en Espagne, du nouveau film Mad Max, «Fury Road», sorti ce printemps dans les salles. Et rien de grave finalement: seulement quatre minutes d'interruption de séance, avec drapeau rouge inclus.

Du côté des Sauber, le meilleur représentant a été le Brésilien Felipe Nasr, 10e de la première session et 15e de la seconde (ats)

Ton opinion