Finances fédérales: Hans-Rudolf Merz est satisfait
Actualisé

Finances fédéralesHans-Rudolf Merz est satisfait

Malgré un budget 2011 dans le rouge, le conseiller fédéral Hans-Rudolf Merz est satisfait.

L'augmentation des dépenses est remarquablement faible en comparaison internationale, s'est-il félicité. Le programme de consolidation n'en est pas moins indispensable.

Toutes les mesures d'économies proposées ont été fustigées en consultation, a-t-il rappelé jeudi en présentant le budget à la presse. «Cela prouve que c'est un paquet équilibré.»

Il y aura des modifications ponctuelles, notamment en raison des critiques émises par les cantons, a précisé le grand argentier. Le gouvernement renonce à des coupes prévues en lien avec la péréquation financière entre les cantons et la Confédération, soit 4,6 millions par an dans le domaine de la conservation des monuments historiques, et ramène à 4 millions par an les économies proposées en matière de sélection végétale et animale.

Exit aussi les coupes budgétaires de 11 millions (2012) et de 16 millions (dès 2013) prévues dans le domaine de l'aide à la promotion des ventes de produits agricoles. «Mais ce ne sont que «peanuts» par rapport à l'ensemble du programme», selon le ministre.

La Confédération va en revanche se retirer entièrement du Haras national d'Avenches au profit du secteur privé, a confirmé M. Merz. La suppression de la contribution de 13,4 millions de francs à la plateforme d'information swissinfo.ch est également maintenue. Tout comme la réduction des indemnités aux lignes de trafic régional. Ces trois coupes sont fortement décriées.

(ats)

Ton opinion