Bonus de l'UBS: Hans-Rudolf Merz soutient la décision de la FINMA

Actualisé

Bonus de l'UBSHans-Rudolf Merz soutient la décision de la FINMA

Hans-Rudolf Merz affiche son soutien à l'Autorité de surveillance des marchés financier (FINMA) dans la polémique sur les bonus en faveur des collaborateurs de l'UBS.

Le président de la Confédération convient toutefois qu'il y a eu des erreurs dans la communication.

«Mieux vaut d'ailleurs parler de salaires flexibles que de bonus», a indiqué vendredi à Davos le ministre des finances au terme de deux jours passés au Forum économique mondial (WEF). Il encore relevé que le montant articulé de 2 milliards de francs représentait une baisse de 80 % par rapport à l'exercice précédent.

Hans-Rudolf Merz a précisé que l'UBS ne versait pas de treizième salaire à ses employés. Ceux-ci se trouvent récompensés contractuellement lorsque leur unité dégage des bénéfices via une part variable en complément de leurs salaires fixes.

L'UBS révélera les chiffres sur la politique de rémunération au mérite de son personnel le 10 février, lors de la publication des comptes 2008. L'affaire a suscité vendredi l'irritation de la commission des finances du National, qui a demandé des explications à la FINMA pour avoir avalisé les sommes en jeu.

(ats)

Ton opinion