Publié

CFFHappy hours dans le train pour attirer du monde

Bien que déficitaires, les restaurants à bord offrent des prix réduits jusqu'à la fin de l'année.

par
db/sas/ywe
Le nombre de wagons-restaurants va encore croître à lavenir.

Le nombre de wagons-restaurants va encore croître à lavenir.

Keystone/Walter Bieri

Les prix réduits à certaines heures de la journée ne sont plus disponibles que dans les bars. Les CFF testent actuellement des offres promotionnelles pour tenter d'attirer la clientèle dans ses wagons-restaurants. Car la restauration à bord, gérée par la société Elvetino, n'est pas rentable pour la compagnie ferroviaire, «en raison des coûts logistiques notamment», confirme Martin Meier, porte-parole des CFF.

Jusqu'à la fin de l'année, les voyageurs qui voudront boire un verre pendant leur trajet de retour après le travail se verront proposer un rabais de 50% sur les boissons, dès 16h et jusqu'à la fin du service. Mais seulement le mercredi. Et seulement pour les boissons sans alcool: une plus petite ristourne est proposée sur la bière et le vin. En parallèle, pour ceux qui préfèrent manger une morce à moindre coût, il faudra se rendre dans les wagons-restaurants le lundi afin de profiter du «Happy Monday». «Elvetino fait ces promotions pour attirer de nouveaux voyageurs et pour mieux faire connaître la gamme de produits proposés. Il faut aussi y voir un moyen de remercier nos clients», ajoute le porte-parole.

Malgré les déficits, les points de restauration à bord seront amenés à se multiplier. Les CFF indiquent qu'environ 100wagons de ce type circulent chaque jour, en plus du service proposé dans les wagons de première classe. «Le nombre de restaurants passera à plus de 150 dans les prochaines années grâce à la mise en service des nouveaux véhicules FV-Dosto et Giruno», affirment les CFF.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!