Actualisé 05.12.2007 à 20:33

Harcelés par une voisine

Lausanne. Mécontente de ses voisins qui se chauffaient au bois avec une installation pourtant conforme, une Grisonne leur a téléphoné 379 fois en un mois pour qu'ils renoncent à ce système.

Avec l'aide de son mari, elle a tenté de les intimider, en estimant que ce chauffage était nuisible. Le Tribunal fédéral a expliqué hier que ces appels téléphoniques étaient certes très désagréables, mais pas «assimilables à de la violence». Les juges de Mont-Repos donnent ainsi raison à l'auteur des coups de fil à répétition, qui avait été condamné à 500 fr. d'amende par le Tribunal de Landquart pour tentative répétée de contrainte, une peine alors confirmée par le Tribunal cantonal.

(mme/ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!